Au cours de la dernière assemblée générale de l’Union des Forces Républicaines, Aly Badara Koné, président du bureau national des jeunes de l’UFR, s’est exprimé sur le cas de l’affiche, récemment placée sur la façade du Palais du peuple de Conakry. Pour ce député, cette affiche qui véhicule des messages allant dans le sens de l’adoption d’une nouvelle constitution, n’a point sa place sur l’édifice qui abrite de surcroît le siège de l’Assemblée Nationale de la république de Guinée.

Tous ceux qui sont en train de faire la promotion d’un changement de constitution sont des renégats de la nation, des apatrides…

Prenant la parole, Badra Koné a d’abord félicité et remercié les personnes qui empêchent la bonne tenue des fêtes pour le soutien à un troisième mandat ou à la révision constitutionnelle, partout dans le pays. Selon lui, ces fêtes sont démagogiques et sont organisées contre les lois de la république. « Tous ceux qui sont en train de faire la promotion d’un changement de constitution sont des renégats de la nation, des apatrides, des hors la loi. C’est des personnes qui ne maîtrisent même pas l’emblème de la République », a-t-il déclaré.

peut-être qu’il y a des conscients parmi les députés RPG

Pour revenir sur le cas de l’affiche sur la façade du palais du peuple, le chef des jeunes de l’UFR a indiqué qu’« un groupe de personnes,  que je nomme démoniaques, a pris notre argent pour faire une affiche et le mettre sur notre symbole qui est le Palais du peuple… Nous, jeunes républicains, nous avons une mission qu’on veut confier aux députés en premier lieu de l’UFR, ensuite aux autres députés de l’opposition, mais aussi des députés même du RPG-là, peut-être qu’il y a des conscients parmi eux ».

« Nous demandons à nos députés de se donner les mains, poursuit-il, la semaine prochaine, qu’ils portent leurs tricolores, en présence de la presse et qu’ils enlèvent cette affiche sur le Palais qui peuple. Que cela soit un évènement et que le monde entier en parle ».

Plus loin, Badra Koné a rappelé que : « le Palais du peuple abrite l’Assemblée Nationale de la République de Guinée. L’Assemblée, c’est pour le peuple, elle ne doit pas faire la promotion d’une partie du peuple. Si elle le fait, elle cesse d’être Assemblée Nationale. C’est pour cette raison que tout homme réfléchi, intellectuel, ne peut pas se permettre de mettre de telles affiches au Palais du peuple, où abrite l’Assemblée Nationale. Ceux qui l’ont fait sont des renégats de la nation ».

Même si les sacrifices seront énormes, nous empêcherons ces renégats de prendre la Guinée en otage

Aux militants du RPG, il a demandé « de ne pas dévier la lutte pour l’instauration de la démocratie qu’ils ont menée pour un homme, qui n’a même pas été capable de les récompenser en tant que leaders pour la démocratie en Guinée ». Avant de conclure en ces mots : « La Guinée, ce n’est pas pour Alpha Condé, c’est pour nous les Guinéens ; n’acceptons pas que notre constitution soit violée. Même si les sacrifices seront énormes, nous empêcherons ces renégats de prendre la Guinée en otage ».

PS: Dans la première version de cet article, les propos de Badra Koné ont été malencontreusement attribués à l’honorable Saikou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR. toutes nos excuses pour les désagréments causés à l’intéressé et à nos lecteurs.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

 

 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici