La Commune Rurale (CR) de Bissikirima, située à 23km de la Commune Urbaine (CU) de Dabola, n’a toujours pas sa Délégation Spéciale (DS) installée, a constaté le correspondant de l’AGP dans la préfecture.

Ce retard est dû à la colère d’un groupe de jeunes qui conteste la nomination de El hadj Massoud Diallo, Mamadou Aliou alias Lino et El hadj Aboubacar Sidiki Traoré, désignés pour assurer la transition à Bissikirima.

La délégation préfectorale conduite par le secrétaire général des Collectivités décentralisées, partie lundi 30 novembre 2015, pour l’installation de l’équipe de transition de la DS, a été empêchée de faire son travail. Les jets de pierres retentissaient sur le toit du Centre Culturel qui devrait servir de cadre à la cérémonie de passation de service.

Malgré l’Arrêté rectificatif du ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (ATD), la large sensibilisation et négociation faites par le secrétaire général, le staff du directeur sous- préfectoral de la Jeunesse, Taty Dioubaté, n’a pas accepté que la passation se déroule.

Du constat, la jeunesse ne veut plus sentir la présence des anciens dignitaires, qui, d’après elle, ont géré pendant trente (30) ans, les affaires publiques dans la « mauvaise gestion ».

Pour mémoire, Massoud a été sous-préfet de Kindoye et président de la CR de Bissikirima pendant 14 ans. Le second, Aboubacar Sidiki Koulibaly a été vice-président de la CRD de Bissikirima durant 14 ans et il est l’actuel maire de la même localité, dont les jeunes réclament son départ.

Quant à Mamadou Aliou alias Lino, il a été vice maire avant d’être démis de ses fonctions pour avoir giflé un enseignant en situation de classe à la faveur d’une discussion, apprend-on.

En attendant qu’un compromis soit trouvé à la situation, la CR de Bissikirima reste et demeure sans l’équipe de transition déjà annoncée.

AGP

 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici