Conakry, 13 oct (AGP)- Le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique (SCPH), Sanoussy Bantama Sow a présidé la cérémonie commémorative de la Journée du Cinéma Africain, jeudi, 12 octobre 2017, à Conakry, en compagnie des ministres du Commerce, Marc Yombouno et celui de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune (JEJ), Moustapha Naïté, a suivi l’AGP.

Placée sous le thème, «La Relance du Cinéma Guinée», la rencontre a connu la participation de plusieurs cinéastes guinéens et africains.

Dans son intervention, le ministre des SCPH, Sanoussy Bantama Sow a expliqué, que les sociétés sont ébranlées du fait de leur envahissement par des images produites ailleurs qui, souvent, sont en porte-à-faux avec les coutumes, les mœurs et us, exposant la jeunesse guinéenne à des tentations qui compromettent son épanouissement.

«C’est pourquoi, il devient impératif de produire des images qui tiennent compte des préoccupations et qui donnent à nos pays la place qu’ils méritent dans la mondialisation», a conseillé le ministre. Pour lui, «le Cinéma et l’Audiovisuel,  au-delà de leurs caractères de richesse et de divertissement, sont aujourd’hui une véritable industrie, créatrice de richesse et d’emploi pour la jeunesse».

M. Sow a ajouté, que c’est pourquoi, le président de la République, Pr Alpha Condé, résolu à appliquer les recommandations de l’Union Africaine (UA) relatives à l’emploi et la promotion de la jeunesse africaine, a, en sa qualité de président en exercice de l’UA, entériné au mois de septembre dernier, les Statuts de la Commission Africaine du Cinéma et l’Audiovisuel.

Selon la directrice de l’Office National du Cinéma, de la Vidéo et de la Photo de Guinée (ONACIG), Mariama Camara, «pour que le Cinéma guinéen retrouve sa place, il faut un accompagnement de l’Etat et des personnes de bonne volonté.

Elle a souligné, que sa structure s’emploie à encadrer et promouvoir la profession à travers des formations, des expositions, des concours de photos, des voyages d’études, des participations à des festivals de photos sur le continent et dans le monde.

La cérémonie a connu la projection d’une fiction sur l’unité, la paix, la cohabitions et sur l’amour du prochain, le tout clôturé par des remises de distinctions aux pionniers du Cinéma guinéen.

Source : AGP

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici