De nombreux fans ne pourraient pas voir Salif Keïta, ce 24 décembre. Et pour cause, son spectacle que les promoteurs déguisent sous le vocable de dîner-gala coute les yeux de la tête. Le ticket ? Un million de Francs guinéens soit plus de 100 euros ! Plus de deux fois le SMIG guinéen (440 000GNF).

Salif qui vit depuis longtemps à Bamako n’a sûrement pas traversé un long désert pour rejoindre la Guinée, son ‘‘deuxième pays’’. D’où l’incompréhension de ce prix exorbitant du ticket. Les fans de l’artiste auraient compris un tel prix si l’artiste se produisait dans une salle européenne. Ici on serait loin de Bamako. Mais aussi le niveau de vie est très élevé. Et last but not least la qualité du spectacle est nettement meilleure.

Et pourtant en Europe on est loin du prix du ticket fixé par nos fantastiques promoteurs. Tenez, le 4 avril prochain, Salif sera en spectacle dans la salle des fêtes de Gennevilliers, région Île-de-France. Le ticket ? 24,20 euros. Soit un peu plus de 200 mille GNF. Avant ce spectacle, le ‘‘l’albinos béni’’ comme l’appelait affectueusement, le célèbre animateur, ABD, se produit le 1er avril à Sochaux. Prix du ticket ? 29, 90 euros.

Même le spectacle de Manu Dibango qui fête ses 80 ans –évènement interplanétaire- dans la célèbre salle de l’Olympia, à Paris, le 4 mars prochain, est moins cher que le spectacle de Salif organisé ce 24 dans un hôtel de Conakry. Pour voir Manu, ses fans payeront de 29,70 euros à 55 euros. Pour Salif, on l’a déjà dit : plus de 100 euros !

Ibrahima S. Traoré

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici