Front national pour la défense de la constitution (FNDC), c’est le nom de la plateforme qui vient de voir le jour pour contrecarrer toute éventuelle modification ou changement de constitution pouvant permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. Le FNDC a été officiellement lancé, ce mercredi 3 avril, au siège de la PECUD, à Kipé, dans la commune de Ratoma.

Cette plateforme est composée des organisations de la société civile membres des forces sociales, des personnes ressources, mais aussi des formations politiques de l’opposition qui sont : l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo, l’Union des Forces Républicaines (UFR) de Sidya Touré, le PADES de Ousmane Kaba, le PEDEN de Lansana Kouyaté, le Bloc Libéral de Faya Lansana Millimouno, l’Union démocratique de Guinée (UDG) de Mamadou Sylla, le parti de Me Abdoul Kabèlè Camara et autres. Tous les leaders de ces partis politiques étaient à la rencontre.

« Front national pour la défense de la constitution (FNDC), préoccupé par la volonté d’accaparement du pouvoir d’État par le Président de la République, M. Alpha Condé, met en garde contre le recul démocratique et les graves risques encourus par la stabilité et la sécurité en Guinée et dans la sous-région, ainsi que le chaos qui pourrait en résulter. Les promoteurs du changement de constitution, un groupuscule d’individus réputés pour leur cynisme, doivent savoir que leur projet de coup d’Etat civil mal inspiré, est une provocation de trop envers notre peuple, dont la patience au cours des huit dernières années n’était que sagesse », a laissé entendre Abdourahamane Sano, président de la PECUD, qui a lu la première déclaration du front.

Après avoir pris à témoin l’opinion nationale et la communauté nationale sur les graves conséquences possibles, le FNDC « appelle toutes les Guinéennes et tous les Guinéens à la mobilisation en vue d’une farouche opposition au troisième mandat, par une manœuvre de quelques individus véreux qui vivent de la misère de nos compatriotes ».

Par ailleurs, le FNDC demande au président, Alpha Condé, de « renoncer instantanément à toutes ambitions de s’éterniser au pouvoir en violation de la constitution et de ses serments devant le peuple lors de ses investitures », a plaidé Abdourahamane Sano, avant de mettre en garde « toutes les personnes complices de cette manœuvre qui répondront de leurs actes devant les juridictions compétentes ».

« Invite tous les citoyens guinéens partout sur le territoire national et dans le monde à taire leurs divergences pour la circonstance, pour créer des cellules citoyennes contre le troisième mandat, une imposture de trop. Dans les jours à venir, des actions seront menées pour sauver la constitution de la république », a conclu Abdourahamane Sano.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici