Une réunion entre l’association des anciens stagiaires et étudiants de la Guinée au Maroc (AASEGUIM) et l’ambassade du Maroc en Guinée, s’est tenue, samedi 22 décembre dans un complexe hôtelier de Conakry. Le but de la réunion ? Discuter de l’implication de ces anciens étudiants dans le développement socioéconomique de la Guinée, mais aussi renforcer les liens de coopération entre la Guinée et le Maroc.

Les anciens étudiants boursiers de la Guinée veulent apporter à leur pays les compétences et expertises qu’ils ont acquises au Maroc.

Présent à la réunion, M. Driss Isbayene, ambassadeur du royaume du Maroc en Guinée, se ‘‘agréablement surpris de voir que cette association existe, cette association à une importance en matière de nombre. Ils sont potentiellement plus de 5000 en qualité de personnes, parce que je découvre aujourd’hui que la plupart sont bien installés en Guinée, dans des postes importants et stratégiques. J’ai découvert également qu’à l’AASEGUIM il ya beaucoup de monde qui sont des ministres, des ex ministres, même un ex premier ministre est membre de cette association. C’est dire l’importance que cette association a ici par rapport à d’autres associations d’étudiants guinéens dans d’autres pays à l’étranger’’.

Plus loin, l’ambassadeur félicite cette association pour le travail accompli : ‘‘Grâce à la présidence de M. Bérété, je crois que cette association fait du bon travail. Ses membres s’appliquent à ce que les compétences et expertises qu’ils ont acquises au Maroc ; et leurs diplômes puissent servir l’intérêt de la Guinée dans les domaines variés. »

L’ambassade du Maroc en Guinée projette d’organiser d’autres réunions pour repérer des domaines d’activités pour l’association mais aussi pour le secteur privé guinéen. Non sans oublier de mentionner que la Guinée doit bénéficier de l’expertise marocaine dans les domaines prioritaires que sont   l’agriculture, les infrastructures, la pêche, l’élevage et autres.

Pour Ansoumane Bérété, président de l’AASEGUIM, la réunion ‘‘avec l’ambassade du Maroc consiste à redynamiser davantage la collaboration, la coopération entre la Guinée et le Maroc.  A travers cette coopération, il existe un vivier de plus de 5 000 personnes, tous des anciens du Maroc qui exercent dans différents secteurs de développement et sociaux au niveau de la Guinée. Ils veulent être aujourd’hui le vecteur d’une coopération renforcée et efficace entre la Guinée et le Maroc’’.

Il précise que son association ‘‘court derrière des objectifs stratégiques. Déjà, nous avons eu la chance d’être formés et renforcés par le Maroc et par la Guinée ; c’est de continuer à nous renforcer et nous mettre en meilleure position pour pouvoir contribuer au développement socio-économique de la Guinée qui reposera en bonne partie sur la coopération entre la Guinée et le Maroc. Une coopération qui, aujourd’hui est une école en matière de développement sur plusieurs axes‘’.

Fatoumata Kaba pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici