Déclenchée par l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG), les travailleurs de la BICIGUI en grève depuis quelques jours restent toujours camper sur leurs positions, et les négociations ne sont pas à l’ordre du jour.

Lancée depuis le 18 avril dernier par l’USTG et la FESABAG, la grève générale illimitée  à la BICIGUI a biens été observée par les travailleurs de cette banque, qui revendiquent une amélioration des conditions de traitement des travailleurs, à l’égard de leurs homologues africains travaillant pour la même multinationale.

Joint par notre rédaction, Abdoulaye Sow secrétaire général de l’USTG donne des précisions sur cette grève à la BICIGUI : “Il faut sortir pour voir, vous trouverez que tout est fermé. Les négociations sont au point mort et les responsables de la BICIGUI ne sont pas favorables à une discussion, et nous ne comptons pas non plus revenir sur notre position “, a-t-il expliqué.

A noter que cette grève intervient à la fin du mois. Ce qui va causer d’énormes difficultés à de nombreux fonctionnaires dont les salaires sont virés à la BICIGUI, filiale du groupe BNP Paribas.

Fatoumata Kaba pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici