Elhadj Mamadou Sylla, président d’honneur du Cnp (Conseil national du patronat), se dit surpris d’apprendre que son organisation est secouée par une crise susceptible de connaître une judiciarisation.

« A un moment donné j’avais appris qu’il (Kaba) avait remercié Mme Lucrèce. Et je n’ai plus eu de suite à ça », explique le président d’honneur de cette organisation patronale, joint au téléphone par notre reporter.

Ajoutant que «personne des deux protagonistes de l’affaire ne l’avait saisi concernant ce bras de fer judiciaire».

A propos du fonctionnement du Cnp, Elhadj Mamadou Sylla précise : « c’est moi qui doit normalement trancher en cas de litige entre les membres du conseil.»

« A moins que ce ne soit du fait que Mme Camara Lucrèce soit une employée et non un membre statutaire de l’organisation, que le président actuel n’a pas daigné m’informer de la situation », a-t-il conclu.

Il faut noter que l’ouverture du procès opposant Ansoumane Kaba et Mme Lucrèce est prévu jeudi au Tribunal de première instance de Dixinn. Le président du Cnp devra répondre des chefs d’accusation de « diffamation et harcèlement ».

Moussa Traoré pour www.guinee7.com 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici