Mamou, 25 oct- Le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance (TPI) de Mamou, Sidiki Camara a annoncé, lundi, 23 octobre 2017, que l’un des auteurs de l’assassinat de El hadj Mamoudou Barry a été mis aux arrêts et serait déjà passé aux aveux, rapporte l’AGP.

C’était à l’occasion d’un point de presse qu’il a animé à Mamou, chef-lieu de Région Administrative (RA).

«Au lendemain de l’assassinat du jeune, notre parquet a ouvert une enquête qui a permis au Commissariat centrale de Police, d’interpeller Amadou Oury  Bah dans la nuit du mercredi, 18 au jeudi, 19 octobre, aux environs de 20 heures TU, dans le marché Awara, alors qu’il était sur le point de soustraire le téléphone d’une jeune fille. Au moment de son interpellation, il était armé d’une machette.

Soumis à la chaleur et à la pertinence des questions des enquêteurs, le jeune homme a reconnu les faits et a décrit les circonstances dans lesquelles la victime a été poignardée.

Il a aussi déclaré appartenir à un groupe de bandits basé à Bambéto dans la capitale guinéenne, et qui opère à travers tout le pays. Il a cité les personnes avec lesquelles il a agi, que nos services sont en train de rechercher activement», a déclaré le procureur de la République près le TPI de Mamou.

Il a indiqué, que le suspect sera inculpé pour des faits de vol à mains armées, assassinat et association de malfaiteurs.

A rappeler, que feu El hadj Mamoudou Barry, étudiant de l’Université Barack Obama de Conakry, profitait de ses vacances à Mamou, pour pratiquer le taxi moto, afin de préparer la rentrée universitaire 2017-2018.

C’est dans cette activité qu’il a été lâchement assassiné, dans la nuit du lundi, 16 à mardi, 17 octobre dernier, aux environs de 1h30’ TU, au quartier Madina – scierie, avant que ses présumés bourreaux n’emportent sa moto.

Source : AGP

 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici