Elhadj Oumar Diallo, président de la délégation spéciale de Mamou, issue de l’UFDG et deux de ses collaborateurs ont été accusés de détournements de fonds publics (259 millions GNF). En attendant la suite des enquêtes judiciaires, le président de la délégation spéciale a été démis de ses fonctions et son parti, l’UFDG, sollicité pour son remplacement. C’est ce que vient de faire, ce dimanche, le principal parti de l’opposition. Il a désigné un certain Mamadou Alpha Barry qui est désormais le président de la délégation spéciale de Mamou. Selon nos informations, l’UFDG est en réunion d’urgence ce dimanche pour statuer sur le cas de Elhadj Oumar Diallo. Sera-t-il radié du parti avant la fin des enquêtes judiciaires ? Attendons de voir.

En attendant, l’UFDG devient comme la risée des autres partis de l’opposition. «C’est compliqué,  on s’interroge qui peut donner la leçon à qui ?  Si vos grands responsables à qui on donne des fonctions dans la situation difficile et au niveau des régions aussi pauvres, on commence à taper sur la caisse, il y a quoi s’interroger», a estimé un cadre de l’UFR, parti de Sidya Touré.

Aziz Sylla pour guinee7.com

 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici