Lors du dernier Conseil des ministres, Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines et de la Géologie a fait une communication relative à la Convention amendée de la Société Aurifère de Guinée (SAG). Selon le compte rendu officiel de ce conseil des ministres, «le ministre a rappelé les éléments de contexte qui ont prévalu aux négociations, dont entre autres, le programme de modernisation du secteur minier notamment la revue des titres et conventions miniers ; la fin de vie proche (2019) de la mine exploitée actuellement par la SAG (minerai oxydé de surface) ; la baisse des coûts mondiaux de l’or ».

Avant de souligner que « le montant global de l’investissement se situe à environ 400 millions USD ».

Au cours des débats, dit-on, il a été rappelé : «la nécessité d’examiner la problématique d’exportation de l’or produit par la SAG qui se fait actuellement sous le label ghanéen ;  la nécessité de se doter de mécanismes permettant à la Guinée d’avoir une bonne connaissance de ses gisements, notamment la recherche géophysique.»

Après tout, le conseil des ministres a décidé de l’approbation de la convention amendée de la Société Aurifère de Guinée « sous réserve d’amendements du Ministère du Budget sur le volet fiscal », dit-on.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici