Mohamed Lamine Yayo

 

Le chef de cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF), Mohamed Lamine Yayo, évalue à plus de 93 milliards GNF les pertes subies lors des manifestations politiques depuis l’annonce du chronogramme des élections  par la Commission Electorale Nationale Indépendante.

C’est pourquoi M. Yayo appelle l’Opposition Républicaine à éviter les manifestations qui, selon lui, sont préjudiciables à l’économie guinéenne déjà très fragilisée par l’épidémie à virus Ebola.

«Pour les deux journées de manifestation, l’Etat guinéen a perdu plus de 93 milliards de francs guinéens. C’est une grosse perte pour le pays. C’est pourquoi, j’invite toute la classe politique à inhumer la culture de la violence dans un pays qui se cherche, pour que toutes les potentialités dont jouit notre pays puissent être mises à profit pour le bonheur des populations», a plaidé le chef de cabinet du MEF.

Plus loin, il soutient que pour sortir de cette situation, un sursaut national s’impose. Et que la Guinée jouit aujourd’hui d’un immense capital de confiance de la part de la communauté internationale qu’il faut consolider.

«Il faut donner la primauté au respect de droits. Le dialogue doit primer sur  les divergences politiques et en plus, il faut également un effort national pour rendre notre économie performante», a renchéri  Mohamed Lamine Yayo.

AGP

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici