La plateforme Cellule Balai Citoyen de la société civile guinéenne a tenu, mardi, une conférence de presse, à son siège, dans le cadre de la publication des rapports citoyens sur la déclaration des biens des hautes personnalités de l’Etat guinéen.

Quelques jours, après leur communiqué annonçant l’intention de publier leur rapport d’audit citoyen sur la déclaration sur l’honneur des biens des hautes personnalités de l’Etat, la Cellule Balai Citoyen a initié un audit citoyen, pour faire le point sur les résultats du premier rapport concernant le gouvernement de l’ex-Premier ministre, Mamady Youla.

Cet acte, exigé aux hauts responsables de l’administration et de l’Etat, constitue un devoir élémentaire de transparence. Cette disposition constitutionnelle vise à prévenir les éventuelles tentatives d’enrichissement illicite en cours de mandature et représente une mesure majeure de lutte contre la corruption.

Pour la réalisation de cet audit, la Cellule Balai Citoyen a entrepris un travail d’ampleur, de décembre 2015 à février dernier, pendant un long processus de collecte et d’analyse.

« Après l’élection du 11 octobre 2010, après l’investiture de Son Excellence le Pr Alpha Condé, le 26 décembre 2015, la Cellule Balai Citoyen a entrepris une démarche d’alerte à l’adresse du chef de l’État, de ses ministres, afin que cette disposition constitutionnelle soit une réalité dans notre pays. Aussitôt, on a été approchés par les conseillers au niveau de la présidence d’alors, pour nous rassurer que le président était en mission pour l’investiture du président burkinabé, qu’à son retour, il allait à la fois s’exécuter de cette obligation, mais interpeller tous les membres du gouvernement à faire en sorte que cette disposition puisse renforcer la transparence, et être le socle essentiel de la lutte contre la corruption et la promotion de la bonne gouvernance », a déclaré Sékou Koundouno, administrateur général de la plateforme Cellule Balai Citoyen.

Concernant le gouvernement de l’ex-Premier ministre Mamady Youla, 29 membres du gouvernement ont fait leurs déclarations de biens ; soit 82,35% lors de leur entrée en fonction.

En revanche, pas d’information concernant les autres membres du gouvernement, à savoir : Mamady Youla, Premier ministre; Jacqueline Marthe Sultan, ministre de l’Agriculture; Loucény Camara, ministre de la Ville et de l’Aménagement du territoire et enfin Boubacar Barry, ministre de l’Industrie, des PME et de la Promotion de secteur privé, soit 17,65%.

Pour les ministres sortants du gouvernement de l’ex-Premier ministre Mamady Youla, 5 avaient déclaré leurs biens, soit 25% ; et 15 n’avaient donné aucune information sur leurs biens. Sur une statistique totale à la rentrée et à la sortie, seuls 33,32% des informations censées avoir été publiées par les membres du gouvernement sont disponibles.

À l’issue de la présentation de ces deux premiers rapports, la Cellule Balai Citoyen a fait 10 recommandations : pour le respect de la constitution, la lutte contre la corruption, la promotion de la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion du patrimoine public.

Fatoumata Kaba pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici