Le ministre Madifing à gauche

Dans l’après-midi de ce mardi 8 octobre, le Ministre de la sécurité, lors  de la conférence de presse organisée par le Patronat de Guinée présidé par Ismael Keita est monté au créneau pour parler de la situation actuelle du pays. Notamment de l’avantage qu’aura la Guinée à mettre en place une Assemblée nationale. Voici les propos de Madifing Diané !

‘‘C’est l’installation de cette Assemblée qui va ouvrir aux Guinéens un peu de prospérité parce que c’est avec l’installation  de cette Assemblée que la Guinée pourra s’ouvrir au reste du monde, que la Guinée pourra connaître de nouveaux investissements. Et c’est avec ces nouveaux investissements que la jeunesse trouvera de l’emploi, que la jeunesse trouvera de l’emploi parce que ouvert à d’autres horizons qui nous sont fermés et qui nous resteront fermés tant que nous n’aurons pas cette Assemblée. L’Assemblée n’est pas contre quelqu’un. L’Assemblée est pour les Guinéens et pour le bonheur des Guinéens. S’y opposer, c’est renoncer même à un droit légitime du peuple de Guinée qui aspire à la prospérité’’, a dit le ministre de la Sécurité.

Qui poursuit : ‘‘Tout homme politique conscient, responsable a pour slogan politique le bonheur de son peuple. Le bonheur du peuple de Guinée est lié à cette Assemblée. S’y opposer, c’est renoncer à sa vocation politique parce qu’un bon politique contribue à donner de la prospérité au pays.’’

Pour revenir au sujet du jour qu’est le commerce, le ministre affirme : ‘‘Dieu soit loué, le commerce est une profession noble, respectée. Le prophète de l’Islam était commerçant.

C’est la bonne foi qui détermine un bon commerçant. Le commerçant qui travaille pour faire souffrir son peuple se classe dans la malédiction la plus élevée. Je m’explique. Je ne vous ferez pas de cours de théologie. Mais je m’adresse à un secteur où ceux qui travaillent dedans sont tous à 90 pour cent ou plus musulmans ou se disent musulmans et doivent respecter les principes de leur religion. Je m’adresse à vous les commerçants pour que vous sachiez que vous êtes en train de pêcher et vous êtes en train de ficeler votre malédiction. Les gens prient sans savoir pourquoi ils prient. A vous commerçants, faites en sorte que les gens qui viennent acheter votre marchandise ne soient pas dérangés dans leur paix. Vous faites de la hausse illicite, vous dérangez le citoyen dans la paix, vous péchez. Vous fermez vos boutiques pour affamer votre population.’’

Pour le ministre, chacun a un rôle à jouer pour la paix : ‘‘Je suis ministre de la sécurité. J’ai ma part de responsabilité. Je dois distribuer cette paix au sein de la population guinéenne. Dieu m’a confié la population guinéenne à cet instant. Je ne permettrai à qui que ce soit de perturber cette paix. Je suis là pour ça, je suis éduqué dans ça. J’ai obligation de distribuer cette paix au sein de cette population. Que ce ne soit un prétexte pour personne qu’il est en insécurité dans sa boutique pour dire que c’est pour cette raison qu’il ferme sa boutique pour affamer sa population. Je dis non. Mon dispositif de sécurité est ferme en cet instant. Personne ne perturbera la Guinée. Au prix de ma vie, personne ne perturbera la Guinée. Allez  ouvrir en paix vos boutiques. Dieu veillera sur vous, j’en suis certain, parce que vous préservez sa parole. Mais l’Etat que je représente dans son segment de la sécurité est là pour vous défendre à tout prix. Je m’y engage. C’est pour cette raison que je suis venu avec l’ensemble des unités d’intervention pour vous donner toute l’assurance.’’

‘‘J’entends des gens dire : ‘Nous allons sortir !’ Sortez ! J’entends dire : ‘Nous allons faire couler la Guinée !’Sortez , elle coulera avec vous ! Personne ne sera en marge de cette situation. Mais moi, ministre de la sécurité que Dieu a choisi pour cet instant, je jouerai le rôle qu’il a bien voulu me confier. Je ne ferai de tort à personne. Je ne suis pas ce policier de persécution. Je ne suis pas venu pour tuer, je ne suis pas venu pour rétrécir vos libertés. Au contraire, je suis venu pour vous donner toute l’assurance que nous sommes dans un nouveau mode de vie ou chacun doit jouir pleinement de sa liberté’’, a ajouté le ministre.

S’adressant au président du patronat de Guinée Ismaël Keita, il déclare : ‘‘Je vous donne toute l’assurance que la sécurité autant pour les commerçants que pour le reste de la population guinéenne est debout pour préserver cette paix de la Guinée que Dieu renforcera avec nous.’’

El Mohamed Diallo

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici