Le président de la République, Alpha Condé, était, ce samedi, dans la “ville des agrumes”. Au cours de sa réception au stade préfectoral de Kindia, El hadj Sèkhouna Soumah, un des Kountigui de la région de la Basse-côte, a brillé par son absence, contrairement aux rencontres précédentes.

Cette absence a rendu heureux l’ancien président de la délégation spéciale de la mairie de Kindia. Pour Abdoulaye Bah, la non présence de ce sage, qui cause souvent des polémiques au sein de l’opinion publique, est une marque de sagesse. Il l’a fait savoir, ce lundi 6 mai, chez nos conférences de la radio Espace FM, dans l’émission “Les Grandes Gueules”.

« Je rend un hommage officiel et mérité au Kountigui, Elhadj Sèkhouna de Tanènè. Ils ont compris que la génération montante doit être appuyée dans le sens de la vérité. Aujourd’hui, tous les sages qui veulent être respectés en Guinée doivent suivre la marche inévitable de la jeunesse de la Guinée vers le bon esprit et le respect. Je le salue, je le respecte, c’est ça un Kountigui. On appelle ça en arabe, un waliou », a déclaré Abdoulaye Bah, tête de liste aux dernières élections locales, à Kindia.

Et de renchérir : « Je suis très heureux que les sages de la Basse-Côte prennent position face à une situation très dangereuse aujourd’hui, pour la Guinée. Vous avez des gens qui font la promotion du commerce politique, en volant dans les caisses de l’Etat ; il n’y a pas de routes ; il n’y a pas de courant…. Donc, les sages de la Basse-Côte ont compris que la Basse-Côte ne va plus être le terreau des voleurs publics, pour pouvoir acheter des citoyens que nous sommes. Nous demandons que les meilleurs Kountigui aussi de la Basse-Côte fassent autant, pour que les imposteurs, les gens qui ne comprennent rien à la chose publique, ne nous déstabilisent pas (…) »

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici