Le Ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, en séjour de travail à Siguiri, a inauguré, ce lundi 8 avril, la 1ère édition du Forum de la jeunesse de cette préfecture de la Haute-Guinée. « Acquis et perspectives ; rôle de la jeunesse dans le développement ; autonomisation des jeunes ; perspectives de la jeunesse de Siguiri », sont, entre autres, les thèmes inscrits à l’agenda de ce forum. Le Ministre a accueilli cet évènement comme l’occasion idoine pour les fils et filles de cette préfecture de tourner la page des incompréhensions qui finissent par des violences parfois, au profit des initiatives en faveur de son développement, qui, dira-t-il, préoccupe tant le chef de l’Etat le Professeur Alpha Condé. Lisez son discours ! 

Ce forum que nous organisons aujourd’hui, est un évènement inédit pour cette préfecture

« Au nom du  Président de la République, Pr Alpha Condé, au nom du Premier Ministre, chef du gouvernement, et au nom de l’ensemble de mes collègues, je voudrais remercier  les initiateurs de ce forum. Je voudrais, surtout, féliciter la jeunesse de Siguiri, de la commune urbaine et de l’ensemble des sous-préfectures, pour avoir fait le déplacement, montrant ainsi leur engagement pour un débat constructif  pour le développement de la préfecture de Siguiri. Ce forum que nous organisons aujourd’hui, est un évènement inédit pour cette préfecture.

La première résolution,  nous l’espérons, qui va  sortir de ce débat, c’est le pacte de non-violence à Siguiri

Nous souhaitons que ce lancement soit le  début d’une série interminable   d’évènements de ce type. Et que le chef de l’Etat et les autorités administratives de la préfecture, de la région ainsi que les autorités gouvernementales entendent parler de Siguiri dans un cadre organisé. Nous vous demandons de retenir quelque chose de fondamental. Il n’y a aucune ville, il n’y a aucun pays au monde qui se serait développé dans la violence. La première chose, la première résolution,  nous l’espérons, qui va  sortir de ce débat, c’est le pacte de non-violence à Siguiri. Toutes les guerres au monde se sont terminées autour d’une table. Après tous les débats que nous pouvons imaginer, le premier en date dans cette préfecture, concerne le décès de cette brave commissaire qui était au service de son pays, au service de Siguiri pour l’unité et la paix. Une combattante de la paix est morte  à cause de la violence de certains d’entre nous. Plus jamais ça à Siguiri ! Tout ce que vous faites, vous devez le faire dans l’ordre et la discipline.

Le Président passe son temps à éteindre le feu entre les fils de Siguiri

Nous avons expliqué à certains jeunes d’ici, que le Président de la République passe l’essentiel de son temps à éteindre le feu entre les fils de Siguiri. S’il prend son temps à faire lever barrages érigés, à faire arrêter des manifestations, à faire cesser la violence, il n’aura le temps de s’occuper des problèmes de développement de la préfecture de Siguiri. Donnons le temps au chef de l’Etat, au gouvernement, au gouverneur et au préfet de travailler sur le développement de Siguiri. L’acte que nous posons ici, aujourd’hui, en venant massivement démontrer que vous êtes engagés dans ce  sens-là, je vous en félicite.

Vous allez, pendant ces trois jours, débattre de plusieurs thèmes. Nous attendons, au sortir de cette concertation, des propositions concrètes, qui pourront alimenter le travail qui doit être fait. Celui du gouvernement et celui des Ministres qui s’occupent des différents domaines de développement. Nous attendons, surtout, des propositions qui pourront alimenter les initiatives déjà appréciables du Président de la République. Nous comptons donc sur vous pour qu’il y ait surtout, des débats civilisés.

Le premier soutien de cette initiative, c’est le Président de la République Le Professeur Alpha Condé

Nous avons noté, au niveau des organisateurs, qu’il ne s’agit pas de rappeler qu’un tel a fait cela, un tel autre  a fait cela, il s’agit de donner la situation et proposer de l’améliorer pour voir comment aller de l’avant. Nous constatons la présence de plusieurs femmes. Il est important d’entendre la voix de la jeunesse masculine, et c’est aussi important d’entre la voix de la jeunesse féminine. Nous soutenons pleinement cette initiative. Et le premier soutien de cette initiative, c’est le Président de la République. Vous avez tous mon soutien. Donc, nous comptons sur vous pour faire des propositions concrètes qui vont faire profiter le développement de cette préfecture. Nous comptons sur vous pour que ces propositions permettent de faire avancer les initiatives engagées par le Président de la République, pour le pays, en particulier, la préfecture de Siguiri.

Les gens de Siguiri ont leur avis à donner…

Nous serons donc impatients d’entendre les recommandations. Il y a beaucoup de débats sur le programme de développement. Et le Président de la République le Professeur Alpha Condé  l’a dit : il faut qu’il y ait un débat d’idées sur toutes les questions qui concernent la vie de la nation. Et bien sûr, les gens de Siguiri ont leur avis à donner dans ces débats. Qu’il s’agisse  des questions du développement économique ou des questions politiques ».

Alpha Abdoulaye Diallo depuis Siguiri

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici