Dans la nuit, ce jeudi 10 juin 2019, le gouvernement et le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), après trois mois de bras de fer, sont enfin parvenus à un accord en 12 points, entrainant la suspension de la grève dans le secteur éducatif.

Dans cet accord, aucun point n’a trait à la principale revendication des enseignants grévistes, portant sur une proposition concrète sur les 8 millions GNF comme salaire de base. Il a par ailleurs été indiqué que le salaire de base des enseignants sera augmenté grâce aux économies trouvées à l’issue de l’assainissement du fichier des fonctionnaires enseignants, qui sera fait par une équipe mixte (Gouvernement, USTG et SLECG).

Lisez ci-dessous l’ensemble des points de l’accord signé entre le gouvernement et le SLECG:

1- Le dégel exceptionnel des salaires des enseignants pendant la période de grève, octobre, novembre et décembre 2018;

2- La création, à compter du lundi 21 janvier 2019, d’une commission mixte gouvernement-SLECG-USTG en vue de procéder à l’assainissement du fichier des fonctionnaires enseignants. Les économies réalisées après cet assainissement seront affectées sur le salaire de base sans aucune incidence financière et sans que cela ne traduise une augmentation de la masse salariale. Les modalités de répartition en seront décidées en commun accord avec les acteurs concernés. Le gouvernement mettra à la disposition de cette commission les ressources nécessaires pour la réalisation de cette opération ;

3- Le rétablissement des enseignants mutés ou démis de leurs fonctions pour fait de grève dans les institutions d’enseignement supérieur et du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation ;

4- L’engagement à la Fonction publique des dix enseignants homologués de l’Université de Kindia ;

5- Le virement automatique des salaires après les opérations d’assainissement du fichier de l’enseignant. En attendant, on fait recours au billetage pour faciliter les vérifications et le contrôle physique des enseignants.
6- Le déblocage de prêts bancaires des enseignants ;

7- Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail des fonctionnaires, le gouvernement a initié un vaste programme de construction de logements sociaux, dont la priorité sera donnée aux enseignants, aux médecins et aux magistrats;

8- Le respect des libertés et droits syndicaux ;

9- La poursuite du paiement des 40% de l’augmentation de salaire accordés aux enseignants qui doivent faire valoir leur droit à la retraite à compter du 31 décembre 2017;

10- La mise en place d’un comité mixte gouvernement USTG-SLECG pour le suivi et évaluation de ce présent protocole d’accord;

11- Les parties s’accordent que nul ne sera poursuivi ou sanctionné pour fait de grève ;

12- Le SLECG s’engage à organiser des cours de rattrapage à tous les niveaux, pour combler le retard accusé dans le calendrier scolaire.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici