Le différend entre Alhousseine Makanéra Kaké, ministre de la Communication et Paul Moussa Diawara, directeur général de l’OGP (Office guinéen de publicité) a été réglé ( ?) hier, ‘‘diplomatiquement’’ par la présidence de la République qui s’est fendue d’un communiqué arrangeant à peu près les deux parties : Si le communiqué note que la « nomination par le Directeur Général du Directeur Administratif Financier et du Chef Comptable n’est pas conforme à la législation en vigueur », rappelant ainsi Paul Moussa à l’ordre ; il indique en outre que ‘‘l’O.G.P fonctionnera provisoirement avec les structures actuelles’’. Ce qui signifie que Paul Moussa doit rester en fonction au grand dam du ministre Makanéra qui l’a suspendu de ses fonctions depuis la semaine dernière. C’est un peu, pourrait-on dire, couper la patate en deux.

Si par cet ‘‘arrangement’’, les deux ont été, en quelque sorte, désavoués, il est clair que le ministre Makanéra en prendra beaucoup plus le coup. Pour la simple raison que maintenir la suspension de Paul était comme un baroud d’honneur pour lui. D’ailleurs, selon nos informations, le ministre avait menacé de démissionner si jamais le président revenait sur la suspension du directeur général de l’OGP. Le communiqué de la présidence, sans le dire, revient sur la décision du ministre. Alors question : Makanéra va-t-il démissionner ?

Aziz Sylla  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici