Fodé Oussou Fofana en tant que premier vice-président du parti, a présidé l’assemblée générale ordinaire de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), ce samedi au siège national du parti.

Dès l’entame de son discours, le président du groupe parlementaire libéral démocrate a remercié Samba Diallo, maire élu de la commune de Dixinn. Une victoire qu’il qualifie d’ « écrasement » d’Aboubacar Soumah qui était en compétition avec celui-ci pour la tête de la mairie.

« Je le dis ici, si j’étais à la place de ce candidat, simplement, puisque j’étais élu député pour la commune de Dixinn et on me ramène simple conseiller et puisque je voulais être député et maire, s’il reste un peu d’honneur, c’était purement et simplement démissionner de son poste de député. Moi, à sa place j’aurais fait ça », a lancé Fodé Oussou Fofana, à l’endroit du député uninominal de Dixinn.

Plus loin, ce proche de Cellou Dalein Diallo estime que personne ne peut intimider les militants de l’opposition.

« Les manifestations vont continuer et je vais dire à Monsieur Alpha Condé et son gouvernement, il n’y a aucun moyen pour nous intimider. Personne ne peut nous intimider ! Personne ne peut intimider nos militants ; aujourd’hui nous avons la majorité à Conakry. A Ratoma, à Matam, à Matoto, à Dixinn, à Kaloum, nous avons des militants. Nous sommes la première force politique au niveau de la Guinée. C’est le seul pays au monde, où on ne peut pas organiser des élections à date. C’est le seul pays où on est obligé de faire des manifestations pour qu’on organise les élections. C’est gênant ».

« Et vous dire que le mercredi, c’est la ville morte et jeudi, c’est la marche. Est-ce que quelqu’un peut vous intimider ? Est-ce que quelqu’un peut vous empêcher de manifester? C’est un droit constitutionnel ; donc, nous vous informons que mercredi ville morte et jeudi manifestation », a annoncé Fodé Oussou Fofana.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités