Selon Jeune Afrique, Alpha Condé, même si les procédures n’ont pas, pour l’instant, suivi les annonces, se prépare à affronter les éventuelles poursuites d’ « une justice aux ordres du ministre Alphonse Charles Wright et du CNRD ». Pour se défendre des accusations de crimes de sang et de corruption, l’ancien chef de l’État a récemment commis un spécialiste des grands procès politico-financiers, le Français Pierre-Olivier Sur.

Cet avocat, selon le journal panafricain, pourrait également faciliter le contact avec des confrères américains sur un autre dossier : celui des sanctions du Département du Trésor contre Alpha Condé pour « violation des droits de l’homme » – que ce dernier conteste. Le professeur s’appuie par ailleurs sur un quatuor d’avocats africains connus : les Sénégalais Boucounta Diallo et El Hadj Amadou Sall, le Malien Tidiani Guindo et le Béninois Freddy Houngbedji.

Focus de guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.