Conakry, 3 février 2015 Le gouvernement constate avec regret que, depuis lundi 2 février 2015, des groupes de jeunes se livrent à des actes de violence et de vandalisme sous couvert de manifestations contre des mutations de fonctionnaires prétendument arbitraires.

Le Gouvernement estime que les violences – suivies de destructions de biens privés et publics – qui se constatent aujourd’hui à Labé dépassent largement et outrancièrement les revendications évoquées.

Le gouvernement constate également que des informations malveillantes et alarmistes sur le bilan de ces troubles sont volontairement véhiculées pour susciter une spirale de réactions et de représailles au sein des populations.

A ce jour, ces incidents ont entraîné 24 blessés au niveau des agents de sécurité et 25 blessés parmi les civils.

Deux kiosques et deux véhicules ont été vandalisés et 33 arrestations ont été opérées par les forces de l’ordre. Aucun autre dommage n’a été constaté et aucune communauté n’a été spécifiquement visée par ces actes.

Le gouvernement félicite les responsables politiques de l’opposition et de la mouvance présidentielle de la région de Labé ainsi que ceux de la société civile qui ont appelé au calme et à la retenue.

Les auteurs de fausses rumeurs tendant à susciter la violence sont actuellement recherchés pour être traduits devant les tribunaux.

Le Gouvernement affirme solennellement et fermement qu’aucun acte de violence, aucune violation des lois, quels que soient les auteurs, les motifs et les prétextes, ne seront tolérés et appelle les populations de Labé au calme et à la retenue.

Le Porte-parole du Gouvernement

 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici