En dépit de la présence de la Covid-19 sur la terre saoudienne, le
secrétaire général de l’OCI (Organisation de la Coopération Islamique)
a organisé une réception exceptionnelle et historique, à l’occasion de
la prise de fonction du Professeur Koutoubou Moustapha SANO à la tête
du secrétariat général de l’Académie internationale de la
jurisprudence islamique.

Cette cérémonie symbolique et très significative a eu lieu au siège de
l’OCI à Djeddah, au Royaume d’Arabie Saoudite, en l’honneur du
désormais nouveau secrétaire général de l’Académie.

Elle a été organisée sous la haute présidence de Son Éminence le
conseil du Roi, le grand imam de la Mosquée Sainte de la Kaabah, Dr.
Saleh ibn Humeid.

L’invité de marque de la cérémonie était Son Excellence Dr. Ahmad Ali,
l’ancien président de la Banque Islamique du Développement (BID).

Trois discours ont été prononcés au cours de cette cérémonie de prise
de fonction du Pr Koutoubou Moustapha Sanoh, ancien secrétaire général
des affaires religieuses de la Guinée.

D’entrée, le conseiller du Roi, Dr. Saleh, a exprimé sa gratitude
profonde au Seigneur, ainsi que ses ‘’remerciements distingués’’ aux
autorités saoudiennes pour « avoir soutenu le choix mérité du nouveau
secrétaire général de l’Académie en l’occurrence le Professeur
Koutoubou SANO ». Présentant l’ancien Ministre guinéen de la
Coopération internationale et de l’intégration africaine comme un
‘’ami et une connaissance depuis plus de 20 ans’’, l’orateur a tenu à
rappeler que le Pr Koutoubou SANO s’est distingué par la publication
de nombreuses œuvres intellectuelles de qualité.

Toujours, selon le Dr. Saleh, grand imam de la première sainte mosquée
de la Kaabah, I’OCI a fait le meilleur choix au moment où, dit-il,
l’Académie a besoin d’un leadership intellectuel, modéré, pondéré,
exemplaire, dynamique, expérimenté et intelligent.

Pour terminer, il a imploré le Tout Puissant de « protéger, de bénir
et de guider les pas de mon ami et frère, le Professeur Koutoubou SANO
».

A son tour, le Secrétaire général de l’Organisation de la Coopération
Islamique, Dr. Youssef alHusseimine, n’a pas caché sa joie et sa
satisfaction quant aux ‘’qualités intellectuelles et au parcours
académique et administratif très impressionnant’’, dit-il, du nouveau
secrétaire général de l’Académie. Affirmant ainsi que le Pr. SANO est
connu dans les grands milieux de l’intelligentsia pour « sa maîtrise
parfaite des sciences islamiques et sa connaissance pertinente des
réalités socio-économiques du monde, particulièrement le monde
musulman ».

Ce sont donc ces qualités exceptionnelles, qui ont amené l’OCI à
porter son choix sur le Pr Koutoubou Moustapha SANO, qui devra
répondre aux attentes naturelles des États membres de l’OCI et des
communautés musulmanes. Celles-ci consistent en la dynamisation et la
réforme structurelle et conceptuelle de l’Académie.

Le Secrétaire général de l’Organisation de la Coopération Islamique,
Dr. Youssef alHusseimine, a enfin remercié le gouvernement du
serviteur des deux saintes mosquées, le Roi Salmane et Son prince
héritier, MBS, pour avoir très vite soutenu le choix de l’OCI.

Habitué des grandes cérémonies du monde arabe, le nouveau secrétaire
général de l’Académie de la jurisprudence islamique n’a pas dérogé à
sa tradition, en remerciant tout d’abord Le Créateur et ses parents.
Le Pr. Koutoubou Moustapha SANO a ensuite souligné les excellentes
relations d’amitié et de fraternité entretenues depuis des décennies
par la République de Guinée et le Royaume d’Arabie Saoudite.

Il a également remercié le conseiller du Roi et le secrétaire général
de l’OCI pour leurs aimables paroles à son endroit, ainsi que pour la
confiance placée en sa modeste personne. Faisant ainsi de lui le
premier africain non arabe, à diriger cet important organe
intellectuel et mondial.

Il a promis de travailler d’arrache-pied avec le secrétariat général
de l’Académie, celui de l’OCI et les États membres, afin de répondre à
leurs attentes légitimes relatives à la clarification des prévisions
et des dispositions de la religion par rapport aux enjeux auxquels les
musulmans font face quotidiennement. Aussi, a-t-il assuré le
secrétaire général de l’OCI de son engagement et sa détermination à
contribuer, intellectuellement, aux efforts menés pour lutter
scientifiquement contre le fanatisme, l’extrémisme, l’intolérance et
la corruption sous toutes ses formes.

L’ex- Vice president de l’université internationale de Kuala Lumpur, a
également promis de transformer l’Académie, très
prochainement, en un centre d’excellence pour la promotion de la
pondération, de la modération et de la tolérance entre les confessions
et les civilisations du monde.

Cette cérémonie de prise de fonction du nouveau secrétaire général de
l’Académie de la jurisprudence islamique, a connu la présence de
nombreuses personnalités intellectuelles du Royaume saoudien, ainsi
que celle du consul général de la Guinée et du président des Guinéens
résidant à Djeddah.