La session budgétaire 2020 s’est ouverte à l’Assemblée nationale guinéenne, ce lundi 18 novembre. À cette occasion, le ministre de l’Économie et des Finances, Mamady Camara, a procédé à la présentation du projet de loi budgétaire pour l’année budgétaire 2020. 

Évalué en recettes et en dépenses à un montant de VINGT SIX MILLE SEPT CENT TRENTE MILLIARDS SEPT CENT MILLIONS DE FRANCS GUINEENS (26 730 700 000 000 GNF), selon le ministre Mamady Camara, le projet de loi a pour objectif : « Améliorer l’efficience pour dégager des ressources substantielles pour la réalisation des investissements majeurs dont notre pays a besoin, et le financement des mesures de soutien aux programmes sociaux du gouvernement ».

Après avoir souligné que le gouvernement s’est fixé de réaliser un solde budgétaire de base excédentaire à hauteur de 0,6% du PIB en 2020, contre 0,5% du PlB en 2019, le ministre des Finances a précisé que : « L’année 2020 sera une année cruciale pour notre pays. En effet, le PNDES, notre Plan national de développement arrive à échéance… Dans ce contexte, un autre cycle programmatique doit être planifié. En outre, le programme économique et financier convenu avec le FMI arrivera à terme à la fin de l’année 2020. Enfin, certaines réformes importantes se terminent en 2020 ; notamment la révision du code des marchés publics et du code des impôts. Sur le plan politique, des échéances majeures sont prévues pour la même année… »

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici