Depuis près de trois mois, les travailleurs de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) ne sont pas payés. A la veille de l’Aïd el Fitr, ils n’ont non plus pas de primes –pourtant contractuelles-de cette fête. Comme si ces sévices ne suffisaient pas, Selon nos informations, le nouveau patron, Jonas Mukamba Kadiata, nommé le 27 Mai dernier en remplacement de Guillaume Curtus, proposerait pour l’avenir, une réduction de 30% de salaires aux travailleurs.

L’ambiance est actuellement morose dans ce service pourtant vital dans la chaine de passation des marchés publics. D’ailleurs, apprend-on, ces passations se font actuellement à la Direction nationale des marchés publics sans les observateurs de l’ARMP. Ce qui pourrait favoriser toute espèce de passe-droit.

Qu’à cela ne tienne, les travailleurs de l’ARMP sont-ils victime de la furie du président Alpha Condé contre l’ancien patron, Guillaume Curtis, par ailleurs son neveu ?

On se rappelle qu’il l’a limogé parce qu’il estimait que son salaire fixé pourtant en accord avec le ministre des Finances de l’époque, était trop élevé. Avant de le limoger, le président avait déjà fait bloquer le compte bancaire de la structure. Au grand dam des travailleurs.

Aziz Sylla pour guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire