Issa Soumah, maire de Ratoma

Boubacar Diallo, président du Parti pour la Paix et le Développement (PPD), est l’un des conseillers communaux de Ratoma, une commune de la haute banlieue de Conakry. Lors de l’adoption du budget annuel de la circonscription, c’est lui qui était à la base de l’opposition de certains conseillers au budget prévisionnel de la mairie.   

« On s’est opposé au budget, c’est simple. D’abord c’est quelque chose qui ressort de ma compétence… Quand je suis rentré dans les détails, parce qu’on nous a abandonnés 35 jours en avant, j’ai vu qu’il y a beaucoup d’incohérences. Au lieu de mettre ça sur la place publique, je me suis adressé à feu Taran, ancien maire, j’ai fait un petit mémo en lui disant, monsieur le maire avant d’aller au débat, voici mes remarques. Avec ce budget, corrigez avant d’aller à la session, sinon le budget doit être rejeté. Point par point, j’ai tout expliqué, à ma grande surprise quand nous sommes venus, c’est la même chose qu’on a voulu adopter. Quand j’ai donné les détails, j’étais le seul à voter non au départ, il y a six qui m’ont rejoint, donc sept étaient contre. Ils ont adopté le budget, comme ils ont la majorité, en prenant acte des remarques qui vont être rectifiées », a expliqué le conseiller de mairie, Boubacar Diallo.

Poursuivant sur sa lancée, l’opposant a déclaré qu’il y a des choses graves qui se passent dans la commune, qu’il ne peut pas étaler sur la place publique. C’est pourquoi « quand ils m’ont pris comme président de la commission Communication, Information et Sensibilisation de la Commune, j’ai appelé le maire pour dire qu’on m’a rapporté que vous m’avez nommé, je vous remercie pour la confiance, mais je décline l’offre. Il m’a dit, il faut que tu viennes me voir, petit-frère, il faut qu’on discute. J’ai dit d’accord, on a fixé le rendez-vous le vendredi, malheureusement j’ai eu une affaire sociale. Et après, le soir, j’ai appelé, on a fixé un autre rendez-vous le lundi matin, et il est décédé la nuit du dimanche au lundi. Donc, je n’ai pas eu l’occasion de le rencontrer », a laissé entendre, Boubacar Diallo.

Issa Soumah a voulu que je continue et encore j’ai dit récemment que je suis désolé

Après sa confirmation à la tête de la commune de Ratoma, selon lui, « Issa Soumah a voulu que je continue et encore j’ai dit récemment que je suis désolé, je ne peux pas prendre. Je dis vous êtes les mieux placés pour défendre votre propre bilan, vous avez l’exécutif en entier. C’est vous qui menez la politique, nous nous votons les grandes lignes… », a-t-il renchéri.  

Boubacar Diallo

Par ailleurs, le leader du PPD a souligné qu’il y a deux raisons qui l’ont poussé a refuser le poste proposé : « premièrement, ils n’ont pas respecté ce qu’on n’avait dit au départ pour la rectification ; et deuxièmement, il se trouvait que leur propre président avait dit, quand on a eu l’unique siège, j’avais demandé à être l’un des vice-maires, il avait accepté. Mon frère le sait, il est informé et ils n’ont pas respecté, ils ont fait pour eux, ça ne m’a pas empêché de dire d’accord. Donc, vous prenez l’exécutif en entier, je ne fais pas partie et comment voulez-vous que je défende votre bilan ? »

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici