En fin du mois de février dernier, le Chef de l’Etat, Alpha Condé, a renforcé les mesures dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus. Ainsi, le couvre feu a été reconduit dans le « grand Conakry » (Conakry, Dubréka, Coyah). Ces derniers temps, compte tenu du nombre de cas positifs au COVI-19, qui ne cesse de s’accroitre, la question de fermeture des lieux de loisirs à Labé revient avec insistance rapporte le correspondant de Guinee7.com.

Autour de cette question, dans une interview qu’il accordée à un reporter de Guinee7.com, le directeur régional par intérim  de l’hôtellerie, du tourisme et de l’artisanat de Labé, Mangué Conté, dit avoir reçu un courrier de son ministère de tutelle lui notifiant l’instauration d’un couvre-feu  dans l’intérieur du pays de 22h à 6h du matin. Le nombre de cas positifs au COVID-19 et le taux de contamination récemment enregistrés  dans la ville de Labé seraient les véritables raisons  de la prise d’une telle décision.  Selon M. Conté, le dossier est actuellement en étude dans le cabinet du gouverneur de la région. « Ces derniers temps, d’après le rapport de l’ANSS, il s’est avéré qu’à l’intérieur du pays, plus précisément à Labé, il y a une explosion totale en matière de contamination. J’ai reçu récemment un courrier signé par madame la ministre du Tourisme et ce courrier a été transmis par voie officielle au gouverneur de la région quitte à lui de prendre les décisions par rapport à cela. Mais ça été bien défini dans le courrier qu’à l’intérieur du pays c’est de 22h à 6heures du matin. L’applicabilité de cette décision dépendra de la décision finale  de l’autorité régionale en l’occurrence monsieur le gouverneur. Mais ce n’est pas une fermeture intégrale c’est de 22h à 6 heures et ce sont les bars, les restaurants, les maquis, les boites de nuit, motels et hôtels qui sont concernés. Donc si aujourd’hui le gouverneur décide d’appliquer la décision, moi je serai sur le terrain avec la sécurité pour vérifier », nous a-t-il dit.

 Sur la question, le gouverneur de région a instruit au directeur régional de la santé de lui faire parvenir un rapport sur la situation de la pandémie dans la région. D’après Elhadj Madifing Diané, c’est seulement après réception de ce rapport que les mesures qui s’imposent seront prises : « Nous avons demandé au directeur de la Santé de nous faire un état des lieux, à la fin de cela, nous allons convoquer le comité régional de défense et de sécurité en vue d’apprécier le contenu du rapport de la santé. Si ça doit être accompagné fortement par la fermeture des lieux de loisirs, si c’est nécessaire, on le fera. »

Il faut noter que selon les autorités sanitaires de Labé, la région compte plus d’une centaine de cas d’hospitalisation et  le Centre de traitement épidémiologique  est actuellement  plein de patients du COVID-19.

Sam Samoura pour Guinee7.com