Lors de l’assemblée générale du RPG-arc-en-ciel qui s’est déroulée le samedi dernier au siège du parti au quartier Gbessia, le président Alpha Condé a annoncé une reprise en main de son parti, qui devra être soumis à des « réformes », qui devront commencer par la base. Le chef de l’Etat a aussi indiqué que des enquêtes seraient en cours, en vue de déceler ceux qui tireraient les ficelles, dans cette crise qui a failli conduire à l’éclatement de son parti. Une crise orchestrée selon lui par un parti politique adverse.

Dans son intervention lors de ce meeting hebdomadaire, le président Condé  s’est comme à son habitude défaussé sur les cadres de la majorité présidentielle. Il accuse ceux-ci en effet d’avoir pêché en ne communiquant pas assez avec la base. C’est ce qui aurait provoqué cette crise selon le président Condé. Mais, il a tenu à prévenir ceux qui se délecteraient de la mauvaise passe dans laquelle se trouverait en ce moment le RPG, que « le parti est plus debout aujourd’hui qu’hier.»

Face à la grandiose mobilisation des militants, à l’occasion de cette assemblée générale, le chef de l’Etat, confiant, a lancé à la foule : « vous venez de prouver à ceux qui pensent que le RPG est tombé à terre, qu’il est plus debout aujourd’hui qu’hier. Mais, pourquoi ces choses arrivent dans le parti ?, s’est-il demandé. Avant d’enchaîner : malheureusement  ce sont des cadres du RPG qui ne vous donnent pas l’information. C’est pourquoi, les militants ne sont pas informés sur ce qui se passe dans le pays tout comme aussi à l’extérieur », a-t-il déploré.

Le président souhaite que le fonctionnement du parti soit revu.  Pour que les responsables, à chaque assemblée générale, puissent  donner les informations générales. Ce qui jusque là  ne serait pas le cas, selon Alpha Condé.

C’est d’ailleurs d’après le président, ce qui  serait à la base de cette   « désinformation. »  Et serait susceptible de tromper les militants, dont la plupart sont des analphabètes.

Parlant des frondeurs du RPG, Alpha a indiqué que ce sont en réalité  des militants d’un autre parti qu’il pourrait bientôt dénoncer, le moment venu. Le chef de l’Etat  a annoncé dans la foulée que  des enquêtes seraient en cours, pour mettre le grappin sur ceux qui seraient à la base de ces velléités.

Le président Alpha Condé promet d’organiser bientôt le congrès du RPG arc-en-ciel, en vue de restructurer cette formation politique qui en a tant besoin.  Une réforme qui devra commencer  par la base. Alpha a exprimé sa volonté de ne pas vouloir quitter la présidence du parti, conformément aux statuts et lois de la république.

La sortie du président devant ses militants le samedi dernier pourrait plutôt produire l’effet contraire. Car, au lieu de conduire à un dénouement de la crise, les propos dissuasifs du président qui voient une main d’un parti, derrière la fronde qui secoue le RPG, risqueraient plutôt d’amener les frondeurs, à durcir leur mouvement. A moins qu’ils ne renoncent à leurs revendications, pour « battre en retraite. » Et ce serait sceller leur sort, dans le climat de suspicion dans lequel le parti vit désormais. Ce qui pourrait inéluctablement mener à une chasse aux sorcières. Comme pour dire qu’au RPG, le seul maître à bord, c’est bien Alpha Condé. Quiconque lève le doigt pour le contredire ne ferait que s’exposer à son courroux…

Mamady Kéita in L’Indépendant, partenaire de guinee7.com