L’opposition guinéenne sous la houlette de Cellou Dalein Diallo a paradé sur les rues de Conakry, ce 4 octobre. Bilan : un mort par accident, dit-on. Et des activités économiques paralysées à de nombreux endroits de la capitale guinéenne. Après cette manifestation, le leader de l’UFDG a annoncé que la ‘‘journée ville morte’’ prévue demain est reportée à une date ultérieure.

Pour rappel, le lendemain de toutes les marches, en réalité, les parades de l’opposition est déclaré par celle-ci, ‘‘journée ville morte’’. Histoire de permettre aux militants qui, contrairement aux leaders, marchent, de souffler. Des journées souvent émaillées de violences.

Cellou en renvoyant aux calendes grecques cette ville morte craint-il de nouvelles violences? En tout cas la mort d’aujourd’hui  »par accident » au moment de sa manifestation, tille-t-elle sa conscience? Il devrait de toutes façons l’ajouter à sa comptabilité macabre.

Focus de guinee7.com