Animant une conférence de presse, ce samedi, pour officialiser le lancement de la campagne du « Oui à la nouvelle constitution », Alhousseine Makanéra Kaké a lancé des piques aux acteurs de la société civile qui s’opposent au projet de nouvelle constitution, sous prétexte que cela ouvrirait un boulevard au Pr. Alpha Condé pour briguer un mandat de plus.

« Ce qui m’a fait beaucoup rire en Guinée, c’est quand j’entends des acteurs de la société civile s’opposer au référendum ; c’est comme si un imam dit qu’il s’oppose à la prière… Ils disent qu’ils sont défenseurs du peuple ; nous, nous disons « laissons le peuple s’exprimer » et ils disent que le peuple ne s’exprimera jamais. Donc, entre ceux-ci et nous, qui sont hors la loi ? », s’est interrogé l’ancien ministre de la Communication, a l’entame de ses propos.

Selon lui, ces acteurs de la société civile ont les yeux rivés sur des choses que le citoyen lambda ne voit pas. « Parce que, dit-il, vous n’occupez pas les mêmes positions ».

Avant d’ajouter : « Cela n’a rien à avoir avec la constitution, ni l’intérêt généralChacun a un intérêt particulier qu’il défend en maintenant le statu quo tel qu’il est aujourd’hui. C’est pourquoi, moi je me dis que nous avons tous à gagner aujourd’hui en faisant en sorte que nous parlions de la constitution et cette constitution ne sera pas imposée à la population. Chaque groupe social, chaque Guinéen aura son mot à dire ».

Pour terminer, Alhousseine Makanéra a déclaré : « Moi, personnellement, j’atteste que le Pr. Alpha Condé constitue le rempart pour les dérives de la démocratie, et c’est pourquoi moi je pense qu’il est l’homme qu’il faut, par rapport à la situation actuelle, pour mener notre barque, pour que notre barque ne chavire pas ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com