Aboubacar Soumah

Au micro de nos confrères de la radio Espace FM, ce matin, le syndicaliste Aboubacar Soumah s’est exprimé suite au décès de Louis Mbemba Soumah, membre fondateur du SLECG et de l’USTG, décédé ce dimanche 1er  novembre, des suite d’un arrêt cardiaque.

Selon le secrétaire général du l’une des factions du Syndicat Libre de Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), « le mouvement syndical aujourd’hui à perdu une icône, une grande figure du syndicalisme en Guinée. Quelqu’un que les enseignants ont toujours respecté, d’abord parce qu’il est membre fondateur du SLECG, ensuite membre fondateur de l’USTG. Donc Louis Mbemba Soumah a été une grande figure et toutes les augmentations salariales qui ont eu lieu depuis 1990, c’était grâce à sa détermination dans le combat ».

Plus loin, Aboubacar Soumah s’est penché sur les divisions au sein des structures syndicales que feu Louis Mbemba Soumah n’est pas parvenu régler de son vivant. Ces divisions sont, selon le camarade Soumah, orchestrées par le gouvernement : « Vous savez le contexte politique guinéen, le gouvernement qui a toujours cherché à diviser pour régner, surtout la classe syndicale. Au niveau de toutes les institutions syndicales, il y a eu division ; donc ne n’est pas notre faiblesse qui fait cela. C’est parce que certains éléments syndicalistes se sont prêtés à cette corruption avérée du gouvernement. C’est ce qui nous a amenés à cette division que nous regrettons d’ailleurs », a t-il fait entendre.

Par ailleurs, il estime qu’ « il va falloir maintenant que nous fassions une rétrospective sur la situation syndicale, afin que nous puissions tendre la main à tout le monde, à toutes les institutions syndicales, pour qu’on se retrouve et que nous puissions donner encore vie au mouvement syndical ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com