Ils sont 55 employés de la société de gardiennage Deway Security, qui ont fait un sit-in, ce vendredi 2 février 2018, pour réclamer le paiement des arriérés de leurs salaires bloqués depuis trois mois par leurs employeurs, mais aussi pour dénoncer une tentative de licenciement illégale. Ils accusent l’ex-ministre Madifing Diané de soutenir les Chinois au détriment des Guinéens.

Ces agents en colère scandaient des mots hostiles à l’endroit de Madifing Diané et des responsables de la société, avant de défoncer le portail de la cour. La CMIS no7 est intervenue pour disperser les manifestants et interpeller quatre manifestants.

« Depuis le mois d’octobre, ces travailleurs étaient en conflit avec leur employeur pour une augmentation de leur salaire. Ça fait quatre ans que ces travailleurs sont employés et ne perçoivent que 500 mille comme salaire. Ils ont demandé une amélioration de leurs conditions de travail ; aussitôt, tous les 55 travailleurs ont été renvoyés. Quand ils ont été renvoyés, nous avons saisi directement l’Inspection générale du travail pour dire que la procédure n’a pas été respectée, qu’on ne pouvait pas licencier un travailleur qui était en grève. Parce que ces travailleurs avaient déposé un préavis de grève. Et ils ont déclenché la grève dans le temps qui était indiqué », explique Aboubacar Sidiki Mara, secrétaire général adjoint de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée.

Selon lui, « chaque fois qu’on invite cette direction, c’est le ministre Madifing Diané qui répond à leur place. C’est regrettable qu’un ministre de la République se substitue à une direction pour négocier. Nous pensons qu’il est en train de faire usurpation de titre. Nous ne savons pas, il vient en quelle qualité pour négocier avec les syndicats ».

Contacté par notre rédaction, Madifing Diané a nié en bloc les accusations portées en sa personne, tout en précisant qu’il est « un des fondateurs de la société. La situation de ces gens se trouve à l’Inspection générale du travail. Vous pouvez aller vérifier ».

Bhoye Barry pour guinee7.com   

Publicités

Laisser un commentaire