Ansoumane Douno, procureur

L’arrestation mardi dernier de Thierno Saidou Bah, marabout, et de ses acolytes continue d’alimenter les débats dans la cité de Labé. 48 heures après, plusieurs voix s’immiscent dans le dossier qui est déjà sur la table du procureur, rapporte le correspondant de Guinee7.com  

L’arrestation de Thierno Saidou Bah, marabout, accusé d’hypnotiser ses patientes afin de les violer, fait couler beaucoup d’ancre et de salives dans la cité de Labé. Alors que les enquêteurs sont en train d’auditionner les accusés et plaignants, le bureau du procureur de la République est submergé de personnes venues plaider pour la cause du marabout. Parmi ces personnes qui s’immiscent dans ce dossier, des cadres de l’administration publique et certains journalistes de la place.

Dans la matinée de ce mercredi 9 Octobre, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Labé, Ansoumane Douno, nous a accordé un entretien dans lequel il a rappelé : « Que ça soit pour ce cas, ou pour d’autres cas, il y a toujours des personnes qui viennent intervenir. Mais reste à savoir si nous allons nous laisser influencer dans la  procédure. C’est vrai que beaucoup de personnes sont venues me voir pour ce dossier mais je reste serein, nous allons respecter la procédure comme toutes les autres procédures d’ailleurs. La presse parle d’un marabout, mais pour moi ce n’est pas un marabout, c’est plutôt un escroc. Plusieurs chefs d’accusations pèsent contre lui et ses complices à savoir : le viol, le charlatanisme, la détention et la consommation du chanvre indien et autres. Il reviendra aux plaignants et au ministère public d’apporter les preuves. »

Selon nos informations, certains journalistes des médias privés de la place avaient mobilisé ce mercredi 9 Octobre 2019, plusieurs personnes qui prétendent avoir été soignées par le marabout mis en cause. Ils se sont rendus chez le préfet de Labé pour témoigner afin de solliciter l’intervention de Safioulahi Bah. Le préfet leur aurait demandé d’aller voir le maire.

Ce mercredi, 10 Octobre 2019, une radio privée de la place a animé une émission dans laquelle, les animateurs ont tenté de blanchir  le marabout Thierno Saidou Bah.

De sources judiciaires, les enquêtes préliminaires devraient être closes dans les heures à venir. Les accusés eux ; seront déférés à la maison centrale de Labé.

Mohamed Samoura pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire