Depuis quelques semaines, les Guinéens remarquent sur les antennes des médias publics et privés la campagne engagée par la Guinéenne d’électricité (EDG). Celle-ci entre dans le cadre d’actions en vue du changement de comportements des consommateurs d’électricité. Cette campagne plus que nécessaire vise à amener les Guinéens à comprendre et à intégrer que l’électricité est une denrée à économiser et par conséquent à utiliser de façon efficiente et si seulement cela est nécessaire. Combien de fois on voit dans la journée des ampoules allumées dans les maisons et aussi dans les services publics et privés ? L’on a même perdu l’habitude de couper l’interrupteur dans ce pays. Il faut dire que la pénurie d’électricité a entrainé paradoxalement de très mauvaises habitudes au niveau des Guinéens, qui au lieu d’être économes avec l’électricité sont plutôt devenus de gros gaspilleurs qui, en plus, ne paient pas leurs factures, et pire, excellent dans la fraude.

L’amélioration de la desserte en électricité, du moins à Conakry et environs, grâce notamment au barrage Kaléta et aux nouvelles installations thermiques de l’EDG, doit être accompagnée d’une véritable opération de sensibilisation des consommateurs sur la nécessité d’économiser l’énergie. Dans cette perspective, EDG après des missions à l’étranger (sous-région), s’est inspirée de ce qui se fait dans ces pays en la matière. Le compteur prépayé est la solution toute trouvée, qui permet aux consommateurs de contrôler sa consommation et d’être plus regardant sur celle-ci. Dans un premier temps, les populations ont mal perçu la pose de ces nouveaux compteurs prépayés. EDG, ayant compris les motivations de ces réticences (dues notamment à une mauvaise compréhension des avantages du compteur prépayé Nafa), a donc engagé une campagne de sensibilisation auprès d’une population test, la commune de Kaloum. En impliquant les jeunes et les sages des quartiers par la méthode participative, la pose des compteurs Nafa a été lancée et se poursuit de façon très concluante.

Comme le téléphone qui est aujourd’hui plus qu’indispensable, l’électricité est absolument nécessaire dans la vie quotidienne des populations. Si les populations s’accommodent à payer des unités pour recharger leurs portables, il devrait en être de même pour le compteur Nafa qui va ainsi permettre aux consommateurs (notamment les chefs de familles) de mieux gérer la consommation électrique de la famille, en évitant tout gaspillage.

Avec le compteur prépayé, EDG pourra mieux fournir l’électricité et du coup réduira les possibilités de fraude à l’électricité.

Abou Manet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici