Une rencontre a eu lieu, ce jeudi, entre des représentants du gouvernement et ceux du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) et de l’USTG (Union Syndicale des Travailleurs de Guinée) dans les locaux du ministère en charge de la fonction publique. Après plusieurs heures d’entretien à huis-clos entre les différentes parties, une commission mixte (gouvernement-Slecg-Ustg) a été finalement mise en place, en vue de procéder à l’assainissement du fichier des fonctionnaires enseignants, tel que prévu dans le point 2 de l’accord du 10 janvier dernier entre le gouvernement et le syndicat des enseignants.
Face aux journalistes, Dr. Amadou Banno Barry, de la partie gouvernementale en parle : “nous avons mis en place la commission mixte USTG, SLECG et gouvernement, la commission a été structurée, les membres ont été désignés, chacun a communiqué la liste de ses représentants. Dans les conditions normales nous allons rendre compte à qui de droit, nous espérons que très rapidement un acte officiel sera pris pour rendre la commission opérationnelle. L’autorité aura la possibilité de modifier et d’ajuster notre proposition”.
Avant de préciser : “la commission est composée de 20 membres du SLECG et de l’USTG, 10 membres du gouvernement venus des trois ministères de l’éducation, le ministère de la fonction publique et celui du budget”.
De son côté, Abdoulaye SOW de l’USTG, après s’être réjouit, au nom de la partie syndicale du fait que chacune des parties soit dans l’axe du respect du protocole d’accord, a fait savoir : “nous avons discuté sur la commission et le texte réglementaire, nous attendons que le gouvernement prenne l’acte qui sied pour que le travail puisse commencer… Nous allons dénicher tous les fictifs qui alimentent aujourd’hui certaines poches, et qui font pousser des immeubles comme des champignons et qui mentent dans ce pays. Il faut qu’on les déniche et qu’on permette aux enseignants d’améliorer leurs conditions de vie et de travail”.
Conscient de la lourdeur de la tâche assignée à cette commission, le camarade Abdoulaye Sow a fait savoir les attentes du mouvement syndical : “nous allons évaluer l’immensité du travail, lors de la première réunion de la commission, elle discutera de la méthodologie qui permet de se fixer dans le temps et d’être très efficace, sortir des résultats attendus par tous les enseignants. Nous allons demander tous les documents nécessaires.”
Mohamed Soumah pour Guinee7.com
Publicités

Laisser un commentaire