C’est en présence de milliers d’apprenants, de membres du gouvernement, d’ambassadeurs accrédités en Guinée et sous le leadership du président de la République, Alpha Condé, que s’est ouvert, ce mercredi 17 avril, la 3ème édition du Forum de l’étudiant guinéen (FEG).

Grand rendez-vous académique, le FEG, pour cette première journée, a accueilli des apprenants venus de divers établissements d’enseignement et des cadres d’entreprises.

Même s’il s’est dit content de l’organisation de cette 3ème édition, le président de Alpha Condé a pourtant donné quelques ficelles pour une meilleure réussite des orientations : « Vous avez dit choisir sa filière ; mais si tu laisses seulement les étudiants, ce n’est pas sûr que l’école soit au service de l’économie. Donc, l’Etat doit prendre la responsabilité d’accompagner les élèves au sortir du secondaire, pour leur orientation. C’est très bien ce que vous faites, de les informer sur les différentes possibilités pédagogiques. Il y a une deuxième action pédagogique, c’est de rencontrer chaque étudiant en fonction de sa capacité dans telle ou telle matière, pour lui dire quel est son intérêt. C’est-à-dire, s’ils sont forts dans telle ou telle matière, leur dire, vous pouvez aller dans tel secteur. Mais il y a une troisième phase, qui est la responsabilité de l’Etat. Lorsque l’action pédagogique ne réussit pas, l’Etat doit prendre la responsabilité d’une orientation autoritaire. C’est-à-dire orienter de façon autoritaire dans tel secteur, parce que c’est ce qui correspond à son profil. »

Elève en 11ème année au lycée des jeunes filles de Conakry, Djalikatou Diallo a, dans son discours,  exprimé la fierté de tous les apprenants, quant à l’organisation de ce rendez-vous académique, avant de poser quelques doléances : « L’amélioration des conditions de vie et d’étude des étudiants, la création des bibliothèques modernes permettant de faire des recherches à caractère scientifique, l’octroi des bourses d’études aux meilleurs sortants de chaque université, pour la poursuite de leurs études en master, la formation continue de nos formateurs ».

Quant au ministre de l’Enseignement supérieur, au nom de ces collègues en charge du système éducatif, il a souligné que : « Bien préparer mon orientation post bac pour mieux intégrer le monde du travail ; ce thème est en parfaite adéquation avec cette directive du président de la République. Les universités doivent être au service de l’économie. C’est-à-dire former les étudiants en fonction des besoins économiques de la Guinée. C’est donc dans cette vision que s’inscrivent les réformes entamées au niveau du secteur de l’éducation, afin d’assurer une formation de qualité à nos élèves et étudiants. Formation qui doit répondre aux besoins de main d’œuvre des entreprises publiques et privées, mais bien sûr aussi de l’État en général. Le Forum de l’étudiant guinéen s’inscrit également dans cette dynamique (…) L’idée du Forum de l’étudiant guinéen émane d’un constat simple : nos élèves et étudiants ont très souvent des difficultés à s’orienter dans les institutions d’enseignement supérieur, technique et professionnel, une fois le bac obtenu. C’est pourquoi les ministères en charge du système éducatif de notre pays ont conjointement porté cette initiative ».

Il a ensuite poursuivi en disant : « Nous attendons donc de cette 3ème édition qu’elle contribue au renforcement de la qualité de nos formations, à leur adéquation avec le marché du travail et également à l’insertion professionnelle de nos jeunes diplômés ».

Tout en signalant par ailleurs qu’une conférence master class sera organisée pour que le chef de l’Etat puisse exposer devant les apprenants son parcours et ses expériences.

Invité d’honneur pour cette édition, le député américain aux parents d’origine guinéenne, Charles Fal, dans son discours, a encouragé les jeunes à étudier et à ne pas écouter les commentaires qui les découragent.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici