Il y a peu, le ministère en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à travers la plateforme GUPOL, a procédé à l’orientation des bacheliers de la session 2020 dans les différentes institutions d’enseignement du pays.   

Lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée ce mercredi 20 janvier à Conakry, les cadres chargés de ces opérations ont donné les statistiques.

De prime abord, le secrétaire général dudit ministère, Dr Binko Mamady Touré, a fait l’historique du processus d’orientation. Il a fait savoir que pour les orientations, « on attendait un total de 39 825 candidats chaque année, cette sélection concerne le BAC de l’année en cours et les deux dernières sessions pour ceux-là qui n’avaient pas pu prendre part à l’opération, donc 2020, 2019 et 2018. Sur les 39 825, 38 096 se sont présentés et étaient dans toutes les normes d’orientation. Ils ont été orientés dans les institutions d’enseignement supérieur et dans les écoles normales d’instituteurs ».

Chef de l’équipe technique de l’orientation, Diakaria Diallo, a donné les détails sur la destination des 38 096 bacheliers dans les différentes institutions. « l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry a eu 2795 étudiants orientés; l’université   Général Lansana Conté de Sonfonia, 8799 ;  l’université Julius Nyerere  de Kankan, 5762 ;  l’université de Kindia, 6580 ; l’université de Labé, 1778 ;  l’université de Nzérékoré 1840 ;  l’institut supérieur agronomique et vétérinaire de Faranah, 2030 ; l’institut supérieur  d’architecture et d’urbanisme, 78 ;  l’institut de l’information et de la communication , 170 ;  l’institut supérieur des technologies de Mamou, 581 ; l’institut supérieur des arts Mory Kanté de Dubreka, 720 ; l’institut supérieur des Mines et Géologie de Boké, 200 ; l’institut supérieur des sciences  de l’éducation de Guinée ISEG Lambangni, 2700 ; l’institut supérieur des sciences et médecines vétérinaires, 920 ; l’école normale d’instituteurs de Boké, 400 ;  l’école normale d’instituteurs de Conakry, 500 ; l’école normale d’instituteurs de Dubreka, 400 ; l’école normale  d’instituteurs de Faranah, 138 ; l’école normale d’instituteurs de Gueckedou, 236 ; l’école normale d’instituteurs de Kankan, 400 ; l’école normale d’instituteurs de Kindia, 400 ; l’école normale d’instituteurs de Labé, 262 ; l’école normale d’instituteurs de Mamou, 300 et enfin l’école normale d’instituteurs de Nzérékoré, 107 ».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com