Le ministre d’Etat, ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Oyé Guilavogui, était lundi 12 novembre, à la Maison de la presse, à Coléah, sur l’invitation de l’ONG Community Initiatives for Peace et Development (CIPAD Guinée), pour le lancement de la 2ème édition de l’émission TV, Climat 24, dans le cadre des préparatifs de la COP 24, qui doit se tenir en Pologne.

A quelques jours de la 24ème conférence des parties de la convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP 24), qui se tiendra du 2 au 14 décembre 2018, à Katowice (Pologne), le ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Oyé Guilavogui, a tenu à rappeler les enjeux des COP 21 à 23, et l’avancement des préparatifs de la COP 24 au niveau de son département.

Oyé Guilavogui a tenu à rappeler l’engagement pris par la Guinée, à l’issue de la COP 21, tenue à Paris, de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 dans le secteur énergétique, et 1,7 milliard de dollars dans le cadre des adaptations : « Notre pays s’est engagé à réduire de 13% ses émissions de gaz-à-effet de serre d’ici 2030. Pour ce faire, les besoins en financement sont estimés à 6,5 milliards de dollars US pour la période 2016-2030 pour le seul secteur énergétique et de 1,7 milliard de dollars US pour la même période dans le cadre de l’adaptation (agriculture, reboisement, reforestation etc.) »

Avec les changements climatiques rapides que subit la Guinée, ces dernières années, et sa dépendance par rapport aux ressources naturelles qui constitue une importante source de dégradation de l’écosystème de notre pays, le ministre Oyé Guilavogui souligne que son département entend poursuivre les négociations auprès de partenaires techniques et financiers, pour le transfert de technologies : « Le changement climatique constitue un défi majeur pour le développement de notre pays, en raison de sa vulnérabilité économique et de sa dépendance de ses ressources naturelles. Mon département, à l’image des COP précédentes, entend poursuivre les négociations auprès des partenaires techniques et financiers pour la mobilisation des moyens d’adaptation, de transfert de technologies et surtout faire des plaidoyers auprès des pays développés à honorer leurs engagements à l’objectif convenu, de mobiliser 100 milliards USD par an d’ici 2030 (sic) ».

Le ministre de l’Environnement a rassuré que la COP 24 connaitra une participation significative de la délégation guinéenne qui sera conduite par le président Alpha Condé lui-même.

Fatoumata Kaba pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici