Christine Sagno, la ministre de l’Environnement se bat comme une belle lionne pour restaurer le couvert végétal de la Guinée. Elle était ce samedi 2 juillet à l’Assemblée nationale avec sa petite caisse pour demander, comme elle l’a fait ailleurs, aux élus du peuple leur ‘‘contribution volontaire’’ en vue d’une campagne de reboisement qu’elle compte lancer bientôt.

Au total une somme de 30 millions de Francs guinéens ont été glissés dans la caisse. Soit 10 millions aux noms de l’ensemble des députés et 20 millions de la part du président de l’Assemblée nationale.

Cette année, le reboisement qui se fera sur toute l’étendue du territoire, a pour slogan : ‘‘ma terre ; mes arbres ; ma forêt et mes produits forestiers.’’

«Si chaque Guinéen plantait au moins un arbre, on aurait contribué à l’exténuation du réchauffement climatique auquel nous sommes confrontés. Donc nous devons nous sentir concernés en plantant un arbre », a estimé la ministre de l’Environnement.

Qui révèle par ailleurs que « le taux de dégradation de nos forêts varie aujourd’hui entre 25 mille et 30 mille hectares par an et si aucun reboisement n’est effectué d’ici les années qui suivent nous aurons des comptes à rendre à la génération future ».

Cette année, la campagne est «dédiée principalement aux reboisements et à l’enrichissement des versants des barrages hydro-électriques et des fleuves d’importance nationale et sous régionale» a-t-elle précisé.

Ismaël Sylla pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici