Discrètement, la grande muette est en train de faire sa mue. A l’exception du général Namory Kéité, chef d’état major des armées et son adjoint ; du général Ibrahima Baldé, haut commandant de la gendarmerie nationale, tous les autres chefs d’états majors ont été remplacés le mardi 8 janvier par le chef suprême des forces armées nationales, le président Alpha Condé. Déjà la veille, le 7 janvier précisément, des généraux ont été nommés ambassadeurs.

Il s’agit du général Edouard Théa, précédemment chef d’état-major général adjoint de l’armée de terre nommé comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Guinée en Angola; du général Aboubacar Sidiki Camara (Idi Amin), précédemment directeur de cabinet au ministère de la défense nationale, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Guinée au Cuba (celui-là, l’on aurait voulu l’éloigner que l’on ne s’y serait pas pris autrement); du général Ansoumane Camara (assez malade ces derniers temps), précédemment Haut commandant en second du Haut commandement de la Gendarmerie nationale, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Guinée en Guinée Bissau; du général Fodé Keita, précédemment chef d’état-major général de l’armée de terre, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Guinée au Mali.

Le 8 janvier, dans la logique de remplacer ceux qui ont été ‘’promus’’ ambassadeurs et d’en limoger d’autres, le général Mohamed Diané devient chef d’état major de l’armée de terre, secondé par le colonel Roger Sagnon.

Au niveau de l’armée de l’air, c’est le général Monchon Bangoura qui prend les commandes, secondé par le colonel Mamoudou Diakité (Calva).

A la Marine, le contre-amiral Koyé Alexis Maomou fait son entrée, secondé par le colonel Jean-Louis Bangoura.

Ces changements laissent entendre qu’un ménage a été opéré au sein de la grande muette. Que se passe-t-il au sein de notre armée ? En attendant la réponse à cette question, beaucoup d’observateurs ont remarqué, le 31 décembre dernier, des dispositifs particuliers devant les casernes.

Focus de guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici