On vous l’annonçait dans une de nos précédentes dépêches, que le corps sans vie d’une jeune fille a été découvert dans la nuit de mercredi 25 au jeudi 26 Novembre 2020. 

Quelques jours après le drame, des enquêtes ont permis au commissariat central urbain de police de Labé de mettre le grappin sur quatre présumés auteurs. 

En effet, selon nos informations, les quatre personnes qui ont été arrêtées ont avoué être les auteurs du meurtre de Mariama Bobo Diallo qui était élève en classe de 9è année. 

Dans un premier temps, les enquêteurs de la police ont interpellé le jeune avec lequel, la victime Mariama Bobo avait communiqué au téléphone en dernier avant sa disparition du domicile familial.  Après l’arrestation de ce dernier dont l’identité ne nous a pas été révélée, s’en est suivi,  celles de trois autres présumés co-auteurs, ce après plusieurs heures de patrouilles menées par des agents du commissariat central de police de Labé dans la nuit de ce vendredi 27 Novembre dans la zone de Maléah, Companyah, Boléah et Dionga. 

Après les interrogatoires, les quatre personnes ont reconnu être les auteurs du crime. Ils ont avoué avoir violé la victime collectivement avant de tirer une balle à son coup. Après leur sale besogne,  selon leurs propres déclarations, ils ont emballé le corps de la jeune fille dans deux draps avant de le déposer derrière la cour du collège de Maléah. 

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, des jeunes révoltés du secteur Maléah, se dirigeaient vers le secteur de Dionga pour s’attaquer à la famille d’un des présumés auteurs qu’ils accusent être le cerveau du meurtre. 

Sam Samoura pour Guinee7.com