La fermeture de la frontière entre la Guinée et le Sénégal ne laisse pas les Sénégalais vivant en Guinée indifférents. Notre reporter a tendu son micro à certains d’entre eux.

Top Mapaté, pêcheur, ressortissant sénégalais, Lambany : ‘‘Je pense que la fermeture de la frontière par les autorités sénégalaises, c’est juste pour calmer les populations sénégalaises par rapport à la psychose qui avait commencé à gagner les populations qui étaient proches de la Guinée. Le reste, c’est une affaire de politiciens.’’

Ahmadou Dieng, enseignant ressortissant sénégalais, Taouyah :  ‘‘Je pense que les autorités sénégalaises devaient attendre le rapport de l’OMS pour fermer les frontières. Le Sénégal n’a pas respecté les normes et a vite fermé les frontières. Ce que je trouve anormal et je pense que cela ne doit pas affecter les relations entre le Sénégal et la Guinée qui sont des pays frères. Dans cette situation,  des commerçants guinéens ont beaucoup perdu et on doit penser à eux le plus rapidement possible.’’

Moubarak Lo, ressortissant sénégalais, peintre : ‘‘Franchement, je suis déçu par cette décision des autorités sénégalaises, qui au lieu d’aider les Guinéens ou de compatir à leur douleur, ont fermé
systématiquement leurs frontières. C’est dommage, car le Sénégal est réputé pour sa téranga légendaire. Ça risque d’affecter les relations entre les deux pays.’’

Alassane Diop, ressortissant sénégalais à Kaloum : ‘‘Les autorités sénégalaises sont souveraines et ont voulu protéger leurs populations. C’est normal. Mais, je pense  que l’implication de l’institut pasteur qui a envoyé des spécialistes ici prouve que le Sénégal s’est impliqué pour combattre le virus Ebola. Ce que les gens ont tendance à oublier.’’

Ibrahima Diallo,  marchand, Coléah : ‘‘La fermeture des frontières par les autorités sénégalaises est normale, mais il fallait que les autorités sénégalaises  avertissent au moins les populations guinéennes. Il y a des gens qui avaient des marchandises et qui sont partis jusqu’à la frontière et ça s’est gâté. Ce n’est pas bon. Qui va les rembourser ?’’

Aissatou Niang, informaticienne : ‘‘Je suis déçue par le comportement des autorités sénégalaises. C’est le seul pays qui a fermé ses frontières.  Les autorités sénégalaises ont failli à l’hospitalité
légendaire de ce pays. Je suis déçue’’

Ci-dessous la réaction du président guinéen face à la fermeture des frontières sénégalaises (vidéo)

 El Hadj Mohamed Koula Diallo