“former une nouvelle élite africaine d’entrepreneurs culturels au service du développement durable”, c’est le thème d’une formation internationale en entrepreneuriat culturel intitulé “Master class session Conakry 2019”, qui a démarré ce jeudi à Conakry. Organisée par la structure “culture ensemble”, cette rencontre d’échanges et d’information qui se tiendra sur trois jours, a mobilisé plus d’une cinquantaine de jeunes acteurs et promoteurs culturels.

Présidant la cérémonie d’ouverture officielle de ce séminaire, le secrétaire général du ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine historique, Fodéba Isto Keira, a rassuré qu’une fois approvisionné, le FODAC (Fonds de développement des arts et de la Culture), accordera un appui financier aux projets culturels les plus pertinents.

Mais avant, Isto Keira s’est d’abord réjoui de la présence, parmi les thématiques à débattre au cours de cette session de formation, la nouvelle politique culturelle nationale qui, selon lui, n’est autre que le fruit de réflexions de l’ensemble des acteurs culturels guinéens. “Vous savez que cela a été le fruit de cogitations, de rencontres, de réflexions de tous les acteurs culturels de l’intérieur du pays jusqu’à Conakry. Tous les secteurs de la culture et toutes les familles d’acteurs intervenant dans le secteur de la culture”, a-t-il rappelé.

Et de poursuivre : ” Je vous rassure au nom du gouvernement et au nom du président de la République, de faire en sorte que le fonds de développement des arts et de la Culture (FODAC), qui est un instrument d’accompagnement des initiatives culturelles, une fois approvisionné se mettra à votre disposition pour financer les projets culturels pertinents. Parce que ce n’est pas à la tête du client que ce fonds là va être distribué comme des cacahuètes. C’est des projets bien ficelés”.

Par ailleurs, le Secrétaire Général du ministère en charge la Culture a invité les participants à profiter de cette session de formation afin de s'”armer des éléments constitutifs pour le montage d’un dossier culturel pertinent qui peut passer devant le comité de sélection du fonds d’aide qui va être mis en place et le conseil d’administration bien sûr’’.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire