La Guinée, notre pays doit diriger le Groupe des 77 et la Chine aux Nations Unies. Ce sera pour l’année 2021, mais à New-York, l’évènement se prépare avec de multiples rencontres du ministre des Affaires Étrangères et des diplomates onusiens. L’occasion pour le chef de la diplomatie guinéenne, Mamadi Touré, d’insister sur les priorités de la présidence de la Guinée qui fait un grand retour sur la scène internationale.

Alors que la ville de New-York lutte contre le covid-19, la Guinée prépare sa présidence du Groupe des 77 et la chine aux Nations Unies. Au siège de l’organisation onusienne, les rencontres sont rares. Pendant ce temps, à la Mission Permanente de Guinée, les rendez-vous avec des diplomates du Système des Nations Unies sont légion. Réussir une présidence modèle de la Guinée : c’est le défi que se fixe le chef de la diplomatie guinéenne, selon les orientations du président Alpha Condé, dont l’avènement marque le grand retour de la Guinée dans le concert des Nations.

« Après la présidence de l’Union Africaine, l’Afrique vient de renouveler son attachement et sa confiance au leadership et à l’engagement du Professeur Alpha Condé, en attribuant encore à la Guinée, la présidence du Groupe des 77. Donc, la Guinée représente ainsi l’Afrique, au sein de ce grand groupe, qui est une organisation intergouvernementale, la plus importante du système des Nations Unies. Cela démontre encore une fois la vibrance de la diplomatie guinéenne, qui est en train de réaliser des grands progrès », s’est réjoui Mamadi Touré, ministre des Affaires Étrangères et des Guinéens de l’Étranger.

Ici (à New-York), une équipe technique travaille sur les priorités de la Guinée. Économie, environnement, politique, tout est passé en revue, alors que des experts guinéens sont attendus dans les prochains jours. Les autorités du pays insistent sur l’engagement de Conakry à travailler avec tous les États membres du G77. Et dans les discussions, on annonce les grands dossiers de la Guinée durant l’année 2021.

« Les priorités de la Guinée, c’est d’abord la défense des positions africaines, les positions que l’Afrique aura adoptées au sein de l’Union Africaine, faire valoir ces positions au sein du Groupe des 77 et en même temps, défendre tous les pays en voie de développement.  Ensuite, renforcer la coopération sud-sud dans les domaines politiques, économiques, dans les domaines de l’environnement. Donc, le message du président, c’est que l’Afrique doit parler d’une même voix au sein de ce groupe et que la position africaine soit bien comprise et bien défendue par les autres pays du Groupe des 77. Donc le grand message du président, c’est de faire valoir les positions africaines. Par exemple, la réforme du conseil de sécurité », a énuméré le ministre.

Pour tout dire, le sujet est au cœur des débats au sein de l’organisation onusienne, pendant que Conakry travaille sur plusieurs propositions sur la table.

De New-York, MLS