Venus rencontrer le directeur de GanGan FM arrêté dans l’enquête autour des rumeurs de la mort du président Condé, des journalistes ont molestés, traînés dans la rue, leurs matériels endommagés. Ainsi un journaliste de GanGan FM et un autre de GuineeBuzz ont été admis à l’hôpital après avoir été blessés ; un cadreur de Evasion, sous traitement dans les locaux de la Gendarmerie. Le journaliste de Lynx FM et d’autres ont perdu leurs téléphones et dictaphones. Le bilan est de 6 blessés. A rappeler que les Gendarmes se sont attaqués aux journalistes qu’ils accusent de filmer leurs locaux.  Au moment où nous publions ces mots, le président de l’association de la presse audio-visuel indépendante, l’URTELGUI, était parti à la rencontre du président Condé pour le dénouement de l’affaire.

Bhoye Barry pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici