Après deux jours d’échanges sur la question de “Comment accélérer la croissance et la création d’emploi ?”, à travers l’économie verte et le développement durable, la cérémonie de clôture de la conférence des organisations d’employeurs d’Afrique occidentale et centrale s’est déroulée, le jeudi 13 décembre, dans un complexe hôtelier de Conakry.

Ces deux jours de travaux, d’échange et de réflexion sur la manière d’accélérer la croissance économique et la création d’emploi à travers l’économie verte et le développement durable, ont permis d’apporter des éléments en réponse aux interrogations à ce sujet, ainsi que les propositions permettant aux organisations d’employeurs de prendre leur place dans la mise en œuvre des politiques et des actions.

Pour Mamadou Thiangui Diallo, représentant du président du CNP Guinée, ces deux jours de travail qui s’achèvent, après l’intervention des panélistes, des intervenants et des participants, ont permis d’apporter des éléments spécifiques au sujet de l’économie verte et du développement durable : « Ces deux jours de travail qui s’achèvent, ont été particulièrement fructueux. Ils ont connu des échanges qui reflètent à la fois la haute teneur des travaux, et la grande qualité des intervenants et des interventions. Les brillantes interventions que nous avons suivies avec beaucoup d’intérêt, démontrent à suffisance que rien n’est insurmontable(…) Nous étions venus pour réfléchir et échanger sur le thème de notre conférence, mais également nous instruire. De ce point de vue, nous pouvons vous assurer que nous avons beaucoup appris. Les débats que nous avons eus, ces deux jours, ont permis d’apporter des éléments spécifiques de réponse à nos interrogations au sujet de l’économie verte et du développement durable, ainsi que les pistes permettant de créer la croissance ».

Pour cette clôture, Ousseini Diallo, secrétaire exécutif de la FOPAO (Fédération des organisations d’employeurs de l’Afrique de l’ouest et du centre), a déclaré que « cette conférence a tenu pour nous, toutes ses promesse ; la qualité des experts, des intervenants, des panélistes et des participants, permettait de s’y attendre. Les exposés de présentation, ainsi que les échanges et les discussions, ont constitué un trésor dans formation mise à la disposition des participants par l’organisation des employeurs, ainsi que des propositions permettant aux organisations d’employeurs de prendre leur place dans la mise en œuvre des politiques et des actions, permettant par l’économie verte et le développement durable, d’accélérer la croissance et la création d’emploi. Un constat a pu être fait au cours de ces travaux, et permet d’établir que les organisations d’employeurs ont besoin en priorité et dans les meilleurs délais, de voir leur capacité renforcée dans ce domaine, pour leur permettre d’effectuer le plaidoyer nécessaire à la prise en compte de leurs propositions ».

Enfin, comme représentante du Premier ministre à cette cérémonie de clôture, Mme Bangoura Gnalen Condé, directrice de cabinet à la Primature, a tout d’abord remercié les responsables d’organisations d’employeurs venant de plusieurs pays membres de l’Organisation internationale des employeurs (OIE), avant d’affirmer que « les gouvernements doivent mettre en place les conditions nécessaires et un cadre adéquat, pour créer un environnement propice à l’émergence d’entreprises, soit par la restructuration d’industries, de technologies, de nouveaux services ou de services existants, soit par l’apparition d’emplois nouveaux générés par la transition de notre société vers la réalisation des 17 objectifs du développement durable. Le gouvernement prend acte de vos recommandations, et mettra tout en œuvre pour favoriser le dialogue avec les organisations d’employeurs, afin d’atteindre les objectifs fixés », et a déclaré clos les travaux de la conférence.

Fatoumata Kaba pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire