C’est dans le cadre de la Semaine de l’altruisme impulsée avec la collaboration de France Volontaire, RECAM et Agir pour le développement, sous le thème “Jeunesse et environnement : écocitoyenneté”, que le Mérite international de la jeunesse, a organisé, ce mercredi 29 mai, une série d’activités allant dans le sens de la protection environnementale, à l’endroit des élèves de l’école Federico Mayor, à Kaloum.

Lancée depuis le 27 mai dernier, cette semaine qui va s’étendre jusqu’au 1er juin, va toucher plusieurs écoliers des cinq communes de la capitale et d’autres de l’intérieur du pays.

Pour cette étape, qui s’est réalisée dans l’enceinte de l’établissement Federico Mayor, les élèves de cette école primaire ont été sensibilisés sur l’importance de la nature, les conséquences de sa dégradation et comment trier les ordures. Pour joindre la théorie à la pratique, les élèves ont procédé à la mise en terre de quelques plants, afin de participer à la lutte contre le réchauffement climatique et de forger leur sens de l’altruisme.

Ahmed Sékou Traoré, directeur pays du Mérite international de la jeunesse Guinée, parlant du terme célébré, l’a décrit en ces termes : « Nous venons aujourd’hui célébrer la Semaine nationale de l’altruisme ; nous la fêtons chaque année. Donc l’écocitoyenneté, c’est permettre aux jeunes de se construire une citoyenneté vis-à-vis de la communauté, mais aussi vis-à-vis de l’environnement. Vous savez aujourd’hui, notre environnement est très menacé, par la coupe abusive de bois, mais aussi par le réchauffement climatique, qui est une conséquence d’ailleurs, mais aussi la production intense des ordures non biodégradables ».

Il a estimé qu’ « aujourd’hui, il est important que nous travaillions avec les jeunes dans les écoles. Parler avec les jeunes, pour construire une véritable citoyenneté. Parce que c’est avec les jeunes qu’on peut construire la citoyenneté, l’appliquer, pour qu’ils puissent grandir avec cet état d’esprit. Nous sommes très contents d’être dans la commune de Kaloum. Nous avons déjà fait la commune de Matoto ; demain nous serons dans la commune de Ratoma. C’est les cinq communes et d’autres à l’intérieur du pays qui sont en train de fêter cette semaine ».

Pour le directeur de l’établissement, Alpha Amadou Diallo, « c’est un sentiment de satisfaction, dans la mesure où les élèves ont beaucoup appris ce matin ; surtout que c’est la Semaine nationale de l’altruisme. Cette semaine a visé essentiellement le comportement, l’éducation physique et morale et la protection de l’environnement. C’est une occasion pour nous et les enfants de s’occuper de l’environnement. Parce que la finalité, c’est que l’enfant étudie dans un environnement sain, qui leur permette de recevoir le savoir-faire et le savoir-être. Je crois que les enfants eux-mêmes vont restituer cela dans leurs familles respectives. Comment protéger l’environnement, comment gérer les ordures et comment entretenir leur école ? »

Co-organisateur de ladite semaine, Telngar Ressemblé, représentant de France Volontaire, quant à la participation de son ONG, a fait savoir que : « Nous co-organisons cette cérémonie ensemble, nous avons choisi la thématique de l’écocitoyenneté. C’est-à-dire “Jeunesse et environnement”. Vous savez, les questions liées à l’environnement sont des questions liées au bien-être du monde. Donc, nous avons choisi la jeunesse ; on aurait pu travailler avec les étudiants ou des lycéens. Mais nous avons choisi d’investir à la base. Parce que le devenir et l’avenir se construisent avec les enfants. C’est pourquoi nous avons mis en place ces activités, que nous animons ensemble. Donc, toute la logistique, la mise place, les animations, sensibilisations au plan pédagogique, nous le faisons ensemble ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com