Lâché par son armée, isolé par la majorité de la communauté internationale, sous la pression des troupes de la CEDEAO, Jammeh, l’ex président gambien a fini par accepter une résolution diplomatique de la crise qu’il a créée en Gambie : il part du pouvoir pour une destination pour le moment pas connue.

A la télé gambienne, ce vendredi nuit, l’ex président gambien se donne une bonne conscience. Et déclare : ‘‘J’ai décidé de quitter le pays pour le mettre à l’abri de l’escalade militaire. J’ai décidé aujourd’hui, en âme et conscience, de renoncer à la direction de cette grande nation. Je crois en l’importance du dialogue. J’ai décidé de quitter le pouvoir. Je ne veux pas d’effusion de sang. En tant que musulman et patriote, je crois qu’il n’est pas nécessaire de verser la moindre goutte de sang. Ma décision n’est dictée que par l’intérêt du peuple gambien. Je crois en la capacité des Africains de décider pour eux-mêmes. Je ne me soumets qu’au jugement d’Allah. C’est une décision difficile pour laquelle j’ai sacrifié tout, dans l’espoir d’être récompensé par Allah le Tout Puissant. Mes sincères remerciements et mes remerciements aux Gambiens et aux amis de la Gambie qui ont travaillé avec moi au cours des 22 dernières années pour développer ce pays, je n’aurais pu rien faire seul, mais grâce à votre soutien et à votre loyauté, nous sommes arrivés là où nous sommes aujourd’hui. Quand j’ai pris le pouvoir, personne ne mourut donc personne ne mourra quand je pars. La décision (de quitter le pouvoir) ne m’a été dictée par personne. Je crois en l’importance du dialogue et en la capacité des Africains à résoudre eux même les défis de la démocratie. C’est pourquoi j’ai décidé aujourd’hui de quitter la direction de cette grande nation.’’

focus de guinee7.com

1 COMMENTAIRE

  1. Même pas de classe quand il s’avère que vous aviez tout faux dès le début de cette histoire de médiation!
    Où se trouve votre honnêteté intellectuelle quand vous tentez vainement d’ ignorer le rôle majeur joué par cette même médiation que vous aviez dès ses 1ères initiatives,vouée à l’échec?
    Là,vous perdez tout crédit aux yeux de tous ceux qui,un certain moment avaient cru que vous étiez différents de ces autres journaleux guinéens qui ne défendent que leur seul intérêt et une fois que cet intérêt est contrarié,ils se transforment en démons de la plume(ni foi et ni dignité)!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici