Un embouteillage ce matin sur l’Autoroute

L’opposition radicale guinéenne a appelé à une journée ville morte sur l’ensemble du territoire ce lundi pour, selon elle, protester contre les résultats proclamés par la Cour Suprême.

Ce matin, à Conakry, l’autoroute Fidel Castro, a connu ses embouteillages habituels. Les magasins à Madina, le plus grand marché, sont restés partiellement fermés. L’administration publique, les banques et autres services ont ouvert leurs portes à Kaloum. Tout comme la plupart des préfectures du pays.

A Labé, le fief du principal opposant, Cellou Dalein Diallo, ‘‘contrairement aux autres journées villes mortes, les écoles étaient ouvertes avec des effectifs raisonnables jusqu’à midi. Le grand marché grouillait de monde bien que l’essentiel des magasins était fermé. L’administration publique a fonctionné normalement tout comme les banque. Mais les clients se faisaient rares’’, a témoigné notre correspondant sur place.

Sur l’axe Hamdallahi-Bambéto-Coza,  ‘‘ il n’y a pas eu de circulation, à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, on a constaté que les élèves et étudiants se bousculaient pour monter dans de rares véhicules. D’autres, par contre ont choisi de marcher pour rejoindre leur domicile’’, a constaté un journaliste de Guinee7.com

A noter que sur cet axe, les échauffourées entre forces de l’ordre et jeunes auraient causé la mort d’un jeune homme.

Focus de Guinee7