C’est avec une forte délégation constituée d’acteurs du monde juridique, que le ministre d’Etat, ministre de la justice, garde des sceaux, a effectué une visite ce mardi à la maison centrale de Coronthie (Conakry). Pendant cette visite, le ministre Mory Doumbouya a écouté les préoccupations des détenus de différentes catégories. Les mineurs, les femmes, Les adultes et les étrangers.

Dans sa prise de parole, le ministre a indiqué être là, pour des échanges directs avec les détenus. « Des échanges sur toutes les questions. Sans restriction aucune. Et le but visé par cette visite est de démystifier l’univers carcéral. »

Avant de déclarer qu’ : « en matière de détention, nous avons comme instruction… de son excellence monsieur le président de la république, chef de l’État, professeur Alpha Condé… de nous battre, pour que le respect des droits humains soit une réalité. Pour que le respect des droits humains soit collé à l’action de la justice publique guinéenne. Et c’est à ce titre que nous venons à la maison centrale.»

Se disant sensible aux questions liées à la vie carcérale, le ministre a rappelé que le gouvernement guinéen a des engagements à respecter. « Loin donc de faire de ces conventions internationales de simples instruments ratifiés, nous avons pour engagement ferme, de lier le respect scrupuleux de ces normes nationales et internationales à l’action de la justice nationale » a souligné le garde des sceaux.

« Au sortir de ces assises, nous voudrions recenser toutes les préoccupations et avec les services compétents du ministère de la justice, trouver des moyens adéquats pour pouvoir les corriger dans le strict respect des engagements pris par la république de Guinée» a rassuré enfin le ministre de la justice.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com