Ces derniers temps, pas une semaine ne s’est passée sans que Justin Bieber ne joue les bad boys infernaux. Impliqué dans diverses affaires pas franchement très reluisantes, le Canadien de 20 ans n’est cependant pas du genre à faire profil bas et n’hésite d’ailleurs pas à sortir le grand jeu dès qu’il met le nez dehors.

Et connaissant l’énergumène, la star ne fait que très rarement dans la classe et l’élégance : de sortie, lundi 12 mai, le sale gamin de la pop s’est en effet encore une fois pris pour un gros bras, exhibant ses (petits) pectoraux et surtout ses innombrables tatouages à l’occasion d’une virée… à cheval. Eh oui, Justin Bieber n’est pas uniquement un client assidu des clubs de strip-tease de la planète. Quand il le veut, le chanteur peut aussi se métamorphoser en cow-boy (presque) romantique.

Torse nu, vêtu d’un jean et affublé d’un chapeau, le temps d’une après-midi, le bad boy s’est en effet pris pour James Dean, chevauchant librement une superbe monture sous un soleil de plomb. Quand il ne joue pas les bourreaux des coeurs dans ses clips ou les conducteurs irresponsables dans les rues de Miami (ce qui lui a valu une arrestation début janvier), Justin Bieber se croit donc sorti tout droit d’un western. Muscles à l’air et tatouages en exposition, le chanteur en a profité pour rouler des mécaniques tel un mauvais garçon de l’ouest sauvage – ne manquait plus que le règlement de compte au colt via un duel tendu et la panoplie était complète.

Sauf que de nos jours, c’est à la justice que les bad boys ont désormais à faire. Il aura beau faire de la gonflette et se la jouer truand, Justin Bieber devra malgré tout répondre de ses actes, notamment dans une affaire de vandalisme. Accusé d’avoir mitraillé d’oeufs la maison de son voisin de Calabasas, provoquant des dégâts s’élevant à quelque 20 000 dollars, le chanteur risque gros. Son sort est aujourd’hui entre les mains du procureur Jackie Lacey qui décidera oui ou non si le chanteur sera définitivement inculpé.

Source : purepeople